Politique – Six mois après les élections, les Pays-Bas sont tout près d’avoir un gouvernement
Publié

PolitiqueSix mois après les élections, les Pays-Bas sont tout près d’avoir un gouvernement

Aux Pays-Bas, le Premier ministre sortant Mark Rutte se dirige vers une répétition de sa coalition précédente. Les partis ont fait une avancée notable vers un accord.

Mark Rutte semble se diriger vers sa quatrième coalition.

Mark Rutte semble se diriger vers sa quatrième coalition.

AFP

En mars dernier, les élections législatives avaient été remportées par le VVD centre droit de Mark Rutte, suivi par les progressistes du D66, menés par l’ancienne cheffe de la diplomatie Sigrid Kaag. Depuis, les négociations en vue de la formation d’un gouvernement faisaient du surplace, en raison de plusieurs blocages personnels mis en place par les partis.

Sigrid Kaag, qui visait à former un nouveau cabinet, plus progressif, a fini par lever son opposition à reformer la même coalition à la tête du pays, afin d’éviter de devoir rappeler les électeurs aux urnes. «Personne ne veut de nouvelles élections. Elles paralysent la politique pendant au moins six mois», a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse. «Nous allons négocier!»

Des discussions formelles devraient pouvoir commencer entre les membres de la coalition précédente, le VVD, le D66, les chrétiens-démocrates centristes du ministre des Finances Wopke Hoekstra et le parti centre droit conservateur ChristenUnie. Mais parvenir à un nouvel accord de gouvernement pourrait prendre encore des semaines, voire des mois. En 2017, il a fallu un nombre record de 225 jours pour former le dernier gouvernement.

Quatrième coalition pour le ministre «Téflon»

Mark Rutte, figure clé des pays dits «frugaux» de l’Union européenne, devrait diriger sa quatrième coalition à la tête de la cinquième économie de la zone euro. Surnommé le ministre «Téflon», pour sa capacité à sortir indemne des crises politiques, il avait été contraint de démissionner en janvier, après un scandale lié à des allocations familiales, et le gouvernement gère depuis les affaires courantes.

En avril, Mark Rutte avait également surmonté de justesse une motion de défiance au Parlement, déposée par des partis de l’opposition, qui l’accusaient d’avoir menti lors des négociations pour former une coalition.

Dix-neuf partis au Parlement

Le D66 a longtemps refusé de former une coalition avec le ChristenUnie, jugé trop conservateur, tandis que le VVD et le CDA refusaient de gouverner avec une alliance des partis GroenLinks (verts) et le PvdA (travaillistes). La formation d’un gouvernement a également été rendue compliquée par la multiplication des partis, à la faveur d’un système électoral très ouvert. Au total, 19 partis ont remporté des sièges au Parlement lors des élections de mars.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire