Actualisé 11.07.2014 à 05:10

Israël - Palestine

Six morts dans deux raids israéliens sur Gaza

Six Palestiniens, dont une femme, ont péri vendredi matin lors de deux raids israéliens distincts sur des maisons de la bande de Gaza, a-t-on appris de source médicale.

Depuis le début de l'offensive israélienne mardi, plus de 95 personnes ont été tuées, dont une grande majorité de civils.

Un raid aérien sur Rafah, dans le sud de la bande Gaza, a fait vendredi cinq morts, dont une femme. La frappe visait le domicile d'un militant du Jihad islamique. Elle a également fait 15 blessés, a précisé le porte-parole des services d'urgence.

Précédemment, selon la même source, un autre raid aérien avait tué un Palestinien de 33 ans à son domicile du quartier de Tel el-Hawa, dans la ville de Gaza. Quinze frappes ont touché le quartier, d'après des témoins.

L'armée israélienne a annoncé que l'aviation et la marine avaient mené de nouvelles frappes aux premières heures de vendredi, sans plus de précision.

Netanyahou menace

Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a déclaré jeudi soir dans une allocution télévisée qu'Israël avait «porté un coup sévère au Hamas et aux organisations terroristes».

«Nous allons les frapper davantage», a ajouté le premier ministre en ignorant l'offre de médiation formulée par Barack Obama dans un entretien téléphonique entre les deux dirigeants.

Depuis le début de l'offensive israélienne mardi, plus de 95 personnes ont été tuées dans la bande de Gaza, sans faire cesser les tirs de roquettes de l'enclave palestinienne, selon les services d'urgence.

Selon l'armée israélienne, quelque 184 roquettes avaient été tirées jeudi, dont 44 ont été interceptées par le dispositif antimissiles Iron Dome. (ats)

Tir d'une roquette du Liban vers le nord d'Israël

Une roquette tirée à partir du sud du Liban a touché vendredi matin le nord d'Israël, sans faire ni victime ni dégâts, a indiqué à'AFP une porte-parole militaire.

L'engin s'est abattu dans un champ, a ajouté la porte-parole. La radio publique a précisé que deux roquettes de type Katioucha avaient atteint un secteur situé au nord de la ville de Kyriat Shmona.

Une des roquettes a atterri sur une route où aucune voiture ne circulait à l'heure de l'attaque, a ajouté la radio.

Selon des responsables militaires cités par la radio, ces tirs ne semblent pas être dus à la milice chiite du Hezbollah qui contrôle le sud du Liban, mais qui «n'a aucun intérêt à se lancer dans un affrontement avec Israël». «Il s'agit sans doute d'une petite organisation palestinienne souhaitant exprimer sa solidarité avec le Hamas attaqué par l'armée israélienne dans la bande de Gaza», a ajouté la radio.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!