«Public Eye Awards»: Six multinationales nominées pour les «Oscars de la honte»

Actualisé

«Public Eye Awards»Six multinationales nominées pour les «Oscars de la honte»

Six multinationales dont Nestlé, UBS et les Forces motrices bernoises sont nominées pour cette 10e édition du «Public Eye Awards».

La Déclaration de Berne et Greenpeace remettront les «prix de la honte» aux entreprises les plus irresponsables sur le plan social et écologique le jour de l'ouverture du Forum économique de Davos.

Pour la première fois, un prix récompensera un employé pour son engagement exemplaire lors de la cérémonie du 28 janvier prochain.

Des organisations non-gouvernementales suisses et étrangères ont fait quelque 40 propositions pour les «Public Eye Awards», ont précisé jeudi les organisateurs. Les nominés pour le «Global Award» sont des multinationales qui «agissent en fonction de leurs seuls intérêts, au mépris des êtres humains et de l'environnement». Parmi elles figurent l'entreprise minière américaine Newmont Minning, qui prévoit l'exploitation d'une mine d'or au Ghana. Le leader britannique du commerce de détail Tesco est aussi montré du doigt pour «exploiter systématiquement ses couturières dans les pays du Sud». La banque française BNP Paribas est aussi stigmatisée parce qu'elle finance un projet de centrale nucléaire dans une zone sismique en Bulgarie.

Les nominés pour le «Swiss Award» sont les Forces motrices bernoises, pour un projet de centrale à charbon en Allemagne, l'UBS pour sa politique «désastreuse» de gestion des risques, et Nestlé, épinglé notamment pour l'affaire d'espionnage de l'organisation «attac». Le public est invité à désigner parmi les entreprises nominées celle qui se verra remettre le «Public Award».

Pour la première fois, un employé ou une employée sera honoré pour son engagement exemplaire pour l'amélioration des conditions de travail au sein de son entreprise. Les organisateurs citent en exemple des syndicalistes polonais et colombiens nominés pour le «Positive Award». Le WEF se déroulera du 28 au 1er février prochain. (ap)

Ton opinion