Actualisé

BerneSix policiers accusés d'abus d'autorité

Un Turc, contrôlé pour resquille dans un train entre Olten (SO) et Berne en 2011, dit avoir été victime d'une bavure. Les agents doivent répondre de leurs actes devant la justice.

par
kaf/dmz
Les prévenus comparaissent depuis lundi.

Les prévenus comparaissent depuis lundi.

ct

Six agents de la police cantonale bernoise et de la police ferroviaire comparaissent depuis lundi devant le Tribunal régional de Berne-Mittelland. On les accuse d'utilisation abusive de la violence et de voies de faits.

L'affaire date de septembre 2011. Un Turc, âgé à l'époque de 38 ans, voyageait sans billet dans un train reliant Olten (SO) à Berne. Les policiers qui ont effectué le contrôle ont décidé de l'emmener au poste pour vérification. C'est à ce moment que les versions divergent.

Selon les policiers, l'homme n'a pas daigné ranger son téléphone portable. Quand l'un d'eux l'a confisqué, le Turc a essayé de l'agresser. Il s'est alors retrouvé immobilisé et a été menotté. Le plaignant, lui, dit avoir été jeté au sol sans avertissement. Il maintient qu'il a été frappé à coups de pieds et de poings, alors que ses pieds et ses poignets étaient entravés.

Il n'a pas voulu s'en aller

Après quelques minutes, les agents auraient retiré les menottes et prié le Turc de s'en aller. Ce dernier aurait alors refusé, insulté les policiers et menacé de les attaquer avec un morceau de plexiglas. Le groupe d'intervention de la police bernoise a alors été appelé en renfort. Ces derniers ont tiré au taser sur le quérulent, afin de le désarmer et le menotter de nouveau.

Le plaignant ne conteste pas avoir menacé les forces de l'ordre, mais seulement «pour se protéger». Il a raconté avoir passé neuf mois en Turquie et y avoir subi des maltraitances. Il doit aussi répondre de menaces contre des fonctionnaires, voies de faits et dégâts matériels. Le jugement est attendu pour mercredi.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!