Motorola Razr: Smartphone à 1500 fr. cassé après une semaine
Actualisé

Motorola RazrSmartphone à 1500 fr. cassé après une semaine

Le Motorola Razr devait remettre au goût du jour le format classique de téléphone à clapet, mais la solidité de son écran pliant est fortement remise en cause.

par
man
Une bulle d'air s'est formée entre les couches de l'écran tactile du Motorola Razr. (Inputmag)

Une bulle d'air s'est formée entre les couches de l'écran tactile du Motorola Razr. (Inputmag)

«Un téléphone à 1500 dollars ne devrait pas se casser comme ça. Ni après une semaine, ni un mois, ni six mois et ni même une année.» Raymond Wong du site technologique Inputmag juge «inacceptable» l'expérience vécue avec le Motorola Razr en conclusion de son compte rendu. Seulement une semaine après s'être procuré cette réédition moderne du téléphone à clapet des années 2000, il s'est aperçu que l'écran se pliant verticalement s'était déjà endommagé et n'était pas aussi résistant qu'espéré.

Le journaliste a en effet remarqué qu'une bulle d'air s'était formée sur la partie de la pliure de l'écran entre les couches de protection «comme s'il s'agissait d'un mauvais film protecteur mal appliqué», explique-t-il sur le site spécialisé. Ce problème empêche d'utiliser l'appareil correctement. Quant aux causes qui ont pu causer ce dégât, Raymond Wong ne se l'explique pas. L'appareil n'est ni tombé, ni a subi de choc, ni a été mouillé, assure-t-il. Selon lui, le problème pourrait peut-être être lié à des changements répétés de température entre l'extérieur et l'intérieur de son habitation.

Les autres premiers tests de l'appareil ne sont pas tendres non plus avec le Motorola Razr. Il est «aussi utile qu'une lame de rasoir émoussée», titre le site spécialisé Android Central, qui explique que ce smartphone fait trop de compromis par rapport à son prix trop élevé. «Le téléphone le plus désagréable que j'ai utilisé», le définit de son côté Droid-Life, allongeant la liste des critiques adressées à l'appareil.

Un utilisateur a connu une mésaventure semblable avec son concurrent, le Galaxy Z Flip de Samsung, qui est doté d'un écran avec une couche de verre ultra-fin nommé UltraThin Glass (UTG). Photo à l'appui, il explique sur Twitter s'être retrouvé avec l'écran cassé après une première utilisation.

Samsung, qui a déjà connu des déboires avec son premier smartphone pliant, le Galaxy Fold, a indiqué vouloir mener l'enquête sur ce cas qui semble pour le moment isolé.

Ton opinion