Actualisé 31.10.2013 à 20:30

Espionnage - NSASnowden a trouvé du boulot en Russie

Une nouvelle photo d'Edward Snowden le montrant sur un bateau-mouche à Moscou a été publiée sur un site russe. Par ailleurs, l'informaticien a trouvé un nouvel emploi.

Edward Snowden travaillera dès le mois prochain pour «un grand site internet russe», a annoncé jeudi un de ses avocats russes. Selon la télévision allemande, le député écologiste allemand Hans-Christian Ströbele l'a rencontré le même jour.

«Edward commencera à travailler en novembre, il apportera son aide à un grand site russe», a déclaré Anatoli Koutcherena, cité par l'agence de presse RIA, sans donner plus de détails «pour des raisons de sécurité».

Edward Snowden, ancien collaborateur de l'Agence nationale de sécurité (NSA) des Etats-Unis, a obtenu l'asile temporaire en Russie après sa fuite via Hong Kong en juin. On ignore où il vit et, depuis le mois de juillet, seules quelques photos et vidéos du consultant informatique ont été publiées.

Snowden comme témoin

Le parlement allemand prévoit la tenue d'une session extraordinaire à la suite d'allégations selon lesquelles les communications de la chancelière Angela Merkel avaient été espionnée par la NSA. Plusieurs partis ont demandé l'ouverture d'une enquête publique qui permette à Edward Snowden de témoigner.

Anatoli Koutcherena a précisé qu'Edward Snowden refusait de répondre aux questions des enquêteurs internationaux, car il s'était engagé à respecter la demande du président russe Vladimir Poutine de ne plus nuire aux intérêts des Etats-Unis.

«Snowden vit en Russie selon la loi russe, il ne peut pas quitter le pays car il perdrait son statut actuel», a dit l'avocat, cité par l'agence Interfax. «De plus, il ne peut pas divulguer des informations secrètes tant qu'il est en Russie.»

Premier contact

Hans-Christian Ströbele, un avocat membre des Verts, a rencontré jeudi Edward Snowden, selon un communiqué publié par son cabinet. Il s'est vu remettre un courrier adressé à Berlin et au procureur général allemand.

«Il a montré qu'il savait beaucoup de choses. (...) Il est prêt en principe à aider à éclaircir» les affaires, a dit M. Ströbele, interviewé par la télévision publique allemande «ARD». Le député a ajouté que M. Snowden serait «même prêt à venir en Allemagne pour témoigner», tout en précisant qu'il fallait que les conditions le permettent. Il lui a également proposé de l'auditionner en Russie.

Nouvelle photographie

Une nouvelle photographie d'Edward Snowden a été publiée jeudi par le site «Life News», spécialisé dans les scoops. Le site a indiqué que la photographie avait été prise en septembre et qu'elle avait été achetée 100'000 roubles (2800 francs) à son auteur qui l'a envoyée via un smartphone.

Le jeune homme, entouré de deux femmes de dos dont l'une, blonde, pourrait être Sarah Harrison, l'employée de WikiLeaks qui l'accompagne depuis son départ de Hong Kong pour Moscou, semble être sur un bateau-mouche sur la Moskova. (ats/afp)

L'Espagne impliquée

Les services secrets espagnols "transmettent régulièrement de grandes quantités de métadonnées personnelles", comme l'origine et le destinataire d'appels téléphoniques privés, aux services américains, a affirmé jeudi le quotidien espagnol El Pais, ajoutant que cette habitude est commune "à pratiquement tous" les grands pays européens.

"Le centre national du renseignement espagnol (CNI), comme pratiquement tous les principaux services d'espionnage européens, transfèrent régulièrement à l'Agence américaine de sécurité nationale (NSA) de grandes quantités de métadonnées personnelles" pour que celle-ci les "analyse", écrivait le journal, citant "différentes sources qui connaissent l'existence de cette collaboration".

Ces données incluent par exemple "l'origine et le destinataire d'appels téléphoniques, l'heure et la durée de ces derniers, et le lieu où se trouve les interlocuteurs", précise El Pais qui ajoute que cette pratique concernerait "des millions" de données.

Les informations d'El Pais vont dans le sens des révélations faites mercredi par le quotidien espagnol El Mundo, qui, citant de nouveaux documents venant de l'ex-analyste de la NSA Edward Snowden, affirmait que les services espagnols avaient "facilité l'espionnage massif des Etats-Unis en Espagne".

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!