Masters 1000 de Paris-Bercy: Soderling gagne une finale à sens unique
Actualisé

Masters 1000 de Paris-BercySoderling gagne une finale à sens unique

Robin Soderling a remporté dimanche le premier tournoi Masters 1000 de sa carrière après avoir dominé en finale à Paris-Bercy le Français Gaël Monfils en deux sets 6-1, 7-6 (1) en une heure 17 minutes de jeu.

Le Suédois remporte le premier Masters 1000 de sa carrière.

Le Suédois remporte le premier Masters 1000 de sa carrière.

Robin Soderling a remporté dimanche le premier tournoi Masters 1000 de sa carrière après avoir dominé en finale à Paris-Bercy le Français Gaël Monfils en deux sets 6-1, 7-6 (1) en une heure 17 minutes de jeu.

Le Suédois de 26 ans, cinquième mondial et double finaliste à Roland-Garros, s'est montré expéditif dans le premier set, bouclé en 26 minutes, après deux breaks réussis aux 4e et 6e jeux. Il a mené 3-1 sur une volée de coup droit «out» de Monfils, puis 5-1 après avoir réussi un magnifique passing croisée en revers. Il a conclu la manche à sa première balle de set lors d'un retour en lob trop long du Français.

Avec 88% de points réussis au premier service grâce notamment à de nombreuses montées gagnantes au filet, Soderling a dicté sa loi sur la finale, évitant de rééditer ses errements de la demi-finale samedi où il avait évincé le Français Michaël Llodra après avoir dû sauver trois balles de match et concédé son seul set du tournoi.

Monfils avait déjà été battu en finale de ce Masters de Paris-Bercy l'an dernier par Novak Djokovic.

«Félicitations à Gaël, je sais combien s'est difficile de perdre deux finales de suite à Paris...», a déclaré Robin Soderling après avoir conquis le sixième titre de sa carrière. «J'ai deux tournois favoris : ici et Roland-Garros».

Monfils qui avait sauvé cinq balles de match la veille avant de réaliser l'exploit d'éliminer le numéro 2 mondial Roger Federer, a tenté dans le deuxième set de mettre à mal sa «bête noire» mais a subi sa troisième défaite en trois confrontations face au Scandinave, sans s'être procuré la moindre balle de break durant la partie. Dans le tie-break de la deuxième manche, Soderling s'est détaché pour mener 3-0, puis 5-1. D'un service gagnant, le Suédois s'est offert cinq balles de match et a converti la première d'une volée croisée en coup droit au filet.

«C'était une semaine riche en émotion. Je suis déçu d'être passé si près. Je dois encore apprendre», a déclaré Monfils, 24 ans et 14e mondial, lors de la remise des récompenses. «On dit jamais deux sans trois, j'espère être encore en finale l'an prochain.»

Soderling avait déjà écrasé Monfils en quart de finale à Valence la semaine dernière, où là encore, le Français ne s'était pas procuré la moindre balle de break.

«Je n'ai pas ramené le titre ici, mais j'espère qu'à Belgrade vous serez tous là, celui-là on ne peut pas le laisser passer», a conclu Monfils à l'adresse du public, en allusion à la prochaine finale de la Coupe Davis qui doit opposer en décembre la France à la Serbie. (ap)

Ton opinion