Soirée spéciale "20 minutes"
Actualisé

Soirée spéciale "20 minutes"

De nombreuses surprises vous attendent le 20 août à l'OrangeCinema de Lausanne! Venez nombreux assister au dernier Indiana Jones et gagner de nombreux prix!

«Bande-annonce d'Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal»

L'avis de notre spécialiste cinéma

Steven Spielberg n'a pas l'intention de mûrir

«Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal». Harrison Ford fait un retour brillant sous la caméra d'un Steven Spielberg apparemment en crise.

Un chapeau, un fouet et une bonne dose de courage. A 65 ans, l'aventurier reprend du service. Nous l'avions quitté Graal en main au côté de son cher papa, on le retrouve au Pérou, en compagnie de son fils. Tous deux affrontent de méchants agents soviétiques dans une quête commune du crâne de Cristal et de la cité d'Akator.

Harrison Ford vieillit bien et c'est une bonne chose. A 64 ans il n'est pas ridicule pour un sou, et se révèle même plutôt séduisant dans sa folie aventurière. En un coup de fouet il redevient l'Indy que nous avions connu.

Steven Spielberg, en revanche, semble passer par une crise de la soixantaine. En effet si l'esprit des trois premiers volets est bien présent, le réalisateur paraît pourtant avoir profité de l'occasion (trop belle) pour faire revenir l'un de ses plus grands héros afin de transformer son film en un énorme délire mégalomaniaque. Spielberg nous avait pourtant promis de ne pas trop abuser des effets spéciaux.

Il n'a su se retenir. Dès lors il est regretable que l'âme du Temple Maudit ait cédé sa place à un cinéma presque trop perfectionniste. Bienvenue dans Indiana et la rencontre du troisième type.

Winnie Covo

De Steven Spielberg, avec

Harrison Ford, Cate Blanchett, Karen Allen et Shia LaBeouf.

HHII

Ton opinion