Pakistan: Soldats blessés lors d'un raid de l'Otan
Actualisé

PakistanSoldats blessés lors d'un raid de l'Otan

Deux soldats pakistanais ont été blessés par des hélicoptères de l'Otan venus d'Afghanistan, mardi dans le nord-ouest du pays.

Deux soldats ont été blessés mardi dans le nord-ouest du Pakistan par des tirs d'hélicoptères de la force de l'Otan venus d'Afghanistan, ont affirmé des hauts responsables militaires pakistanais qui parlent de «violation» du territoire.

Le Pakistan dénonce fréquemment des incursions des forces internationales dans ses zones tribales frontalières, bastion des talibans pakistanais, principal sanctuaire dans le monde d'Al-Qaïda et base arrière des talibans afghans.

«Deux hélicoptères de l'Otan ont violé l'espace aérien et bombardé un poste de l'armée, blessant deux soldats» dans la zone de Wacha Bibi, dans le district tribal du Waziristan du Nord, a déclaré à l'AFP un haut responsable militaire, sous couvert de l'anonymat.

Incident possible selon l'Otan

Deux de ses pairs, ainsi que des sources au sein du renseignement pakistanais, ont confirmé ces accusations.

A Kaboul, la force internationale de l'Otan (Isaf) «a entendu parler d'un incident possible» à cet endroit de la frontière. «Nous faisons des recherches», a déclaré à l'AFP le lieutenant-colonel John L. Dorrian, du département des relations publiques de la force, composée par des soldats américains pour plus des deux tiers.

«Je ne peux confirmer aucune des informations» données dans la presse au Pakistan, a-t-il ajouté.

Ce nouvel incident, s'il est avéré, intervient alors que les relations entre les Etats-Unis et le Pakistan, leur allié-clé dans leur «guerre contre le terrorisme», se sont détériorées après qu'un commando des forces spéciales américaines, héliporté depuis l'Afghanistan, eut éliminé Oussama Ben Laden dans une villa d'Abbottabad, ville-garnison à deux heures de route au nord d'Islamabad.

Le Waziristan du Nord est le bastion des talibans pakistanais alliés à Al-Qaïda et la principale base arrière des talibans du réseau Haqqani, la bête noire des troupes américaines et du gouvernement afghan.

Les militaires pakistanais accusent assez souvent l'Otan de violer son espace, ou de bombarder à partir de l'Afghanistan, notamment quand ses troupes poursuivent des talibans qui les ont attaquées. Il est arrivé par le passé que ces tirs, intentionnellement ou non, atteignent des positions de l'armée pakistanaise. (afp)

Ton opinion