Zurich - Soldats musulmans en congé, marche de 30 km pour les autres
Publié

ZurichSoldats musulmans en congé, marche de 30 km pour les autres

Cette année, l’Ascension et la fin du Ramadan tombent à la même date. Des soldats ressentent une inégalité de traitement dans l’octroi de permissions.

par
dk/jbm
À la caserne de Kloten, certains soldats ont eu des permissions, d’autres pas.

À la caserne de Kloten, certains soldats ont eu des permissions, d’autres pas.

VBS

Pour des milliers de soldats, l’école de recrues prendra fin le 21 mai. Mais pour certains, il n’y aura pas de relâchement. «On nous avait dit qu’on pourrait rentrer le week-end à la maison mais nous avons été informés que l’armée ne voulait pas prendre le risque de voir des infections dues au coronavirus se développer peu avant la fin de l’école de recrues, explique un soldat. Nous devons faire une marche de 30 kilomètres à la place.»

Mais tout le monde ne devra pas faire cette épreuve physique. «Comme le Ramadan se termine jeudi, les soldats musulmans ont obtenu des congés en raison de la fête de rupture du jeûne, confie le soldat qui désire rester anonyme. Je suis content pour eux, mais je trouve que c’est injuste. l’Ascension, jeudi, est aussi une fête chrétienne que j’aurais aimé passer en famille. Il devrait être possible pour tout le monde de rentrer à la maison.»

Un autre militaire de la caserne de Kloten ajoute: «Je n’en veux pas à mes camarades musulmans de pouvoir rentrer chez eux». Il trouve cette inégalité de traitement inacceptable. «À Pâques, nous avons pu tous aller chez nous, après un test au coronavirus.»

Pas tous logés à la même enseigne

Contrairement à Kloten, les soldats musulmans basés à Dübendorf ou Coire n’ont pas été autorisés à rentrer. Dans ces deux dernières casernes les soldats trouvent dommage de ne pas pouvoir rentrer. «Après tout, cette fête est aussi importante pour nous que Noël pour les chrétiens.»

Pour le week-end à venir – Ascension comprise – aucun congé général n’est prévu à Kloten, déclare le porte-parole de l’armée Stefan Hofer: «La raison est que nous voulons maintenir une période assez longue sans contact avec des personnes extérieures afin de terminer cette école de recrues sans contamination. Quant aux congés pour les militaires musulmans, ils entrent dans la catégorie «congés personnels.» Ces sorties sont laissées à l’appréciation de chaque responsable d’école de recrues.»

Ton opinion