Kosovo - Serbie: Soldats suisses engagés dans la zone en crise

Actualisé

Kosovo - SerbieSoldats suisses engagés dans la zone en crise

Vingt-et-un soldats suisses de la SWISSCOY sont actuellement cantonnés dans la zone de conflit au nord du Kosovo.

«Aucun soldat suisse ne se trouvait dans la zone de tirs ou n'a été exposé à une situation précaire quelconque», a précisé à l'ats le porte-parole de la SWISSCOY François Furer.

Le général allemand Erhard Bühler, commandant le force de l'OTAN au Kosovo (Kfor) s'est rendu mercredi soir, transporté par un hélicoptère suisse Super Puma, à Jarinje, l'un des deux postes- frontière entre le Kosovo et la Serbie où des violence ont éclaté, a ajouté M. Furer

Un poste frontalier incendié

Ce vol s'est déroulé sans incident, a souligné le porte-parole. Le commandant de la Kfor avait fait ce déplacement pour négocier avec les parties en conflit.

La SWISSCOY est présente au Kosovo depuis 1999 avec un contingent d'environ 220 soldats, dont quatorze femmes. Bien que cantonnés dans le sud, vingt-et-un d'entre eux se trouvent actuellement au nord, où vit la minorité serbe.

Mission de renseignement

Parmi les troupes suisses cantonnées dans le Nord, seize soldats circulent dans le pays avec comme mission d'être les «yeux et les oreilles» de la direction de la Kfor, a expliqué François Furer.

Ils circulent dans des véhicules tout terrain et sont en contact continuel, par l'intermédiaire des habitants, avec des représentants des deux parties. Leur but: récolter des informations et analyser la situation.

Quatre autres soldats fonctionnent comme officiers de liaison et chauffeurs. Un autre officier suisse est le numéro deux du Centre d'information du Nord-Kosovo.

Le mandat de la SWISSCOY s'achève à la fin de l'année, et le Conseil fédéral prendra une décision quand à l'avenir de ce contingent vraisemblablement au mois de novembre.

(ats)

Ton opinion