Chauffards: Soleure veut des peines plus sévères
Actualisé

ChauffardsSoleure veut des peines plus sévères

Le Grand Conseil soleurois a été unanime mercredi pour demander au gouvernement de lui soumettre l'initiative cantonale exigeant plus de sévérité au niveau fédéral contre les chauffards.

Elle demande des peines plus longues en cas d'accident mortel.

L'initiative doit encore être formellement acceptée par le Grand Conseil avant d'être transmise aux Chambres fédérales. Elle exige notamment que la peine maximale pour homicide soit portée à plus de cinq ans de prison ferme contre trois ans actuellement.

Vitesse

Le gouvernement a aussi assuré le Parlement qu'il va corriger vers le bas la vitesse à partir de laquelle un conducteur est considéré comme un chauffard. Aujourd'hui, Soleure s'inspire du canton de Zurich dans ce domaine.

Est considéré aujourd'hui comme un chauffard celui qui roule à 70 km/h et plus dans une zone limitée à 30 km/h, à plus de 100 km/h dans une agglomération, à plus de 160 km/h hors localité et plus de 200 km/h sur l'autoroute.

Le gouvernement a aussi annoncé des mesures cantonales. Les deux principales sont la saisie et l'éventuelle destruction des véhicules des chauffards et l'installation de boîtes noires dans les véhicules de conducteurs qui ont subi un retrait de permis.

Accident de Schönenwerd

Ces propositions ont été élaborées par un groupe de travail constitué après l'accident mortel à Schönenwerd (SO) de la nuit du 8 novembre 2008. Une jeune femme de 21 ans y avait perdu la vie.

Cette nuit-là, trois chauffards se sont livrés à une course à plus de 100 km/h sur un tronçon limité à 50 km/h. L'un d'eux a percuté une voiture non impliquée dans la course, causant la mort de la passagère. Deux des chauffards ont été inculpés de meurtre.

(ats)

Ton opinion