Actualisé 26.08.2009 à 11:49

Salaire minimum à Genève

SolidaritéS recourt au Tribunal fédéral

SolidaritéS n'a pas digéré l'invalidation de son initiative cantonale «Pour le droit à un salaire minimum» par le Grand Conseil genevois en juin dernier.

Le parti a annoncé mercredi recourir contre cette décision auprès du Tribunal fédéral.

Le parlement genevois avait considéré cette initiative comme contraire au droit supérieur. Pour l'ancien conseiller national Pierre Vanek, cet argument ne tient pas la route. «Notre initiative reprend les termes de l'article 23 de la Déclaration universelle des droits de l'homme», a-t-il fait remarquer devant les médias.

L'initiative «Pour le droit à un salaire minimum» avait récolté 13'000 signatures. Elle demande à l'Etat d'instituer un salaire minimum cantonal dans tous les domaines d'activité économique. Le but visé est de s'assurer que tout employé ou travailleur dispose d'un salaire lui garantissant des conditions de vie décentes.

Le débat sur le salaire minimum se tient dans d'autres cantons romands. En Valais, une initiative cantonale vient d'être déposée, alors qu'une initiative semblable fait l'objet de discussions en commission dans le canton de Vaud. Dans le Jura, une initiative a été lancée par les Jeunesses socialistes et progressistes.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!