Actualisé 03.03.2008 à 15:26

Somalie: quatre morts dans un raid aérien attribué à l'aviation US

Un raid aérien, mené par l'aviation américaine selon des chefs coutumiers et les insurgés somaliens, a frappé dans la nuit de dimanche à lundi une ville du sud de la Somalie tenue par les islamistes.

Il aurait fait au moins quatre morts civils.

«Ca s'est passé vers 03h00 lorsqu'un avion américain a lâché trois bombes sur la localité de Dhoble. Ils ont tiré sur trois cibles, dont deux maisons, et quatre civils ont été tués», a déclaré Abdullahi Sheikh Duale, un chef coutumier de Dhoble, située à 500 km au sud-ouest de la capitale somalienne, à la frontière avec le Kenya.

Le porte-parole du mouvement islamiste, Muktar Robow, a confirmé le raid. «Je peux confirmer que les Américains ont bombardé le village et touché des cibles civiles, pensant qu'elles abritaient des islamistes», a-t-il dit.

«Nous n'avons pas eu de blessés (dans nos rangs) mais ils ont tué des civils, dont des femmes et des enfants», a poursuivi le porte-parole, sans toutefois pouvoir donner un bilan précis.

Réunion

Un responsable local, Ali Hussein Nur, a parlé de six morts, mais un homme politique qui s'est rendu sur les lieux a assuré que le raid n'avait fait que trois blessés.

Selon cet homme politique, un dignitaire islamiste de la région, le cheikh Hassan Turki, et d'autres dirigeants d'une organisation islamiste de Mogadiscio étaient réunis dans le secteur au moment du raid.

Contre des «terroristes connus»

Selon Washington, l'attaque, qui représente le quatrième raid aérien américain sur la Somalie en 14 mois, était dirigée contre des «terroristes connus».

Les Etats-Unis disposent à Djibouti, à quelques kilomètres de la Somalie, de leur unique base militaire en Afrique, pilier de leur lutte antiterroriste dans la Corne de l'Afrique.

En Somalie, l'armée américaine est la seule à avoir mené des raids aériens nocturnes depuis la fin 2006 et l'intervention dans le pays du voisin éthiopien. L'armée éthiopienne, présente en Somalie pour soutenir les troupes gouvernementales, dispose sur place d'hélicoptères de combats, qui ne sont pas équipés pour voler de nuit. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!