Contrôle des armes: Sommaruga appelle les cantons à s'activer
Actualisé

Contrôle des armesSommaruga appelle les cantons à s'activer

La ministre de la Justice Simonetta Sommaruga enjoint les cantons à rapidement mettre en réseau leurs registres d'armes, quelques jours après le drame de Daillon (VS).

La fusillade de Daillon, qui a fait trois morts et deux blessés le 2 janvier, a relancé le débat sur les armes

La fusillade de Daillon, qui a fait trois morts et deux blessés le 2 janvier, a relancé le débat sur les armes

Les cantons ont un devoir envers la population, affirme la socialiste dans une interview publiée samedi par«Blick». A l'instar de la Commission de la politique de sécurité du National au début de la semaine, Simonetta Sommaruga note que cette mise en réseau des registres d'armes cantonaux et fédéraux est discutée depuis deux ans.

Ce projet faisait suite au rejet par le peuple de l'initiative «pour la protection contre la violence des armes» en février 2011. Cantons et Confédération avaient alors promis de se faciliter mutuellement l'accès à leurs registres.

La Confédération a tenu ses engagements et rendu ses données accessibles en ligne aux cantons et à l'armée. Y sont enregistrés les noms des individus auxquels l'armée ou la police a refusé d'octroyer une arme ou la leur a retirée.

Bien que les cantons travaillent intensément à la mise en réseau de leurs registres, cela est apparemment plus compliqué que ce que l'on prévoyait, a encore dit à «Blick» la conseillère fédérale socialiste. «C'est cependant faisable et doit désormais survenir rapidement», a-t-elle déclaré. (ats)

Ton opinion