Genève - Sommet Biden-Poutine: les perturbations à prévoir
Publié

GenèveSommet Biden-Poutine: les perturbations à prévoir

Travailleurs, enfants, touristes… Les dérangements prévus, mercredi en raison de la rencontre entre les présidents américain et russe, n’épargneront personne.

par
Leïla Hussein/mpo

La population donne son avis sur la venue des deux présidents à Genève, mercredi.

20 Minutes

«C'est quoi qu'on attend là? La guerre?», s’est fâchée hier Fabienne, une habitante des Eaux-Vives. La rencontre entre le président américain, Joe Biden, et son homologue russe, Vladimir Poutine, mercredi au parc La Grange, ne fait pas l’unanimité. «Dispositif de sécurité exagéré», «contraintes injustifiées», certains s'agacent de voir le bout du lac barricadé, bien que «les retombées économiques seront bonnes».

Le jour J, ces perturbations seront à leur paroxysme. Exit les croisières au soleil. Les touristes devront faire sans, car «aucune sortie n’est prévue ce jour-là», a indiqué la Compagnie Générale de Navigation sur le lac Léman. Exit les balades en extérieur pour les tout-petits. Certaines crèches y ont renoncé. C’est le cas des cinq établissements de la petite enfance du secteur de Carfagni-Pâquis, comme l’a expliqué Catherine Favario, la directrice. «Étant donné notre proximité avec la zone protégée, nous avons pris cette mesure pour des raisons de sécurité».

Bureaux désertés

Dans les écoles, le Département de l’instruction publique ne s’attend pas à un taux d’absentéisme élevé, «sachant que les familles vivent généralement à proximité des institutions». Pour les 15-18 ans, actuellement en examen, «il leur a été demandé d’anticiper les perturbations de trafic» (lire encadré).

Les bureaux, eux, risquent bien d’être désertés. «Nous allons intensifier le télétravail, dans la mesure du possible, a indiqué Blaise Matthey, directeur général de la Fédération des Entreprises Romandes Genève. C’est le prix à payer pour cette rencontre exceptionnelle, qui va relancer le tourisme, l’économie et la diplomatie.»

S’adapter en live

En matière de déplacement, «il faudra être indulgents et flexibles», a prévenu François Mutter, des Transports publics genevois (TPG). Si la totalité de l’offre est maintenue, «le caractère imprévisible de l’événement va obliger les TPG à s’adapter en live, lorsque le trajet du convoi sera connu». Le Canton, lui, a prévu de fermer l’accès à la rade, des deux côtés, aux abords du parc La Grange, ainsi qu’à la route de Frontenex. Il a aussi appelé la population à éviter de circuler mercredi.

1 / 5
Police cantonale genevoise 
Police cantonale genevoise  
Police cantonale genevoise  

Préparatifs en cours

Près de la place des Nations, à l’Hôtel Intercontinental où le président américain Joe Biden devrait séjourner à son arrivée mardi, le dispositif de sécurité se met petit à petit en place. L’établissement se pare de fils de barbelé et une quinzaine de policiers surveillent déjà la zone. Ces préparatifs ne perturbent pas les environs. La circulation autour reste fluide et les routes accessibles.

Ton opinion

60 commentaires