Genève: Son amourette en voiture tourne au cauchemar
Publié

GenèveSon amourette en voiture tourne au cauchemar

Poursuivi pour conduite en état d’ébriété alors qu’il manœuvrait afin d’aller discrètement flirter sur un parking, un jeune homme a finalement obtenu gain de cause auprès de la justice.

par
lhu
Ne voulant pas impliquer son amie dans l’affaire judiciaire, le conducteur avait gardé secret les raisons de sa manœuvre dans le parking. 

Ne voulant pas impliquer son amie dans l’affaire judiciaire, le conducteur avait gardé secret les raisons de sa manœuvre dans le parking.

Getty Images/iStockphoto

Il pensait passer un bon moment, mais l’amourette d’un soir a mal tourné. Après une soirée arrosée, un jeune homme a voulu déplacer sa voiture dans un parking privé. Objectif: la mettre à l’abri des regards pour pouvoir discrètement flirter avec une amie. C’était sans compter l’intervention de la police. Poursuivi pour conduite en état d’ébriété, le conducteur a été condamné par deux fois avant d’être blanchi par la justice, relate la «Tribune de Genève».

En 2019 d’abord, la justice genevoise lui inflige une ordonnance pénale, à laquelle il fait opposition. Un an plus tard, le Tribunal de police le juge à nouveau coupable. L’accusé écope de jours-amende avec sursis. Mais l’homme ne se démonte pas et fait appel. Cette fois, il évoque les raisons, jusqu’alors gardées secrètes, qui l’ont poussé à prendre le volant. Résultat: la Chambre pénale d’appel et de révision l’a blanchi, estimant qu’il était en quête d’intimité, ne faisant que quelques mètres en voiture, sans avoir pour projet de prendre la route.

Ton opinion