Actualisé 21.10.2015 à 09:28

Germanwings

Son avion s'effrite, le pilote trace sa route

Un appareil Germanwings à destination de Majorque a perdu mardi un bout de carrosserie en plein vol. L'homme aux commandes a décidé de continuer comme si de rien n'était.

de
nab/ofu
Le bout qui s'est détaché mesure environ 1,5 m.

Le bout qui s'est détaché mesure environ 1,5 m.

Un problème peu banal s'est produit mardi matin sur un vol Eurowings, affrété par Germanwings et reliant Cologne (All) à Majorque (Esp). Peu après le décollage, un bout de carrosserie d'environ 1,5 m s'est détaché de la machine, rapporte «Die Welt». Selon le journal allemand, le pilote a quand même continué son vol. Contacté, Karl Heinz Schöttes, porte-parole de Germanwings, a assuré qu'une enquête avait été ouverte pour déterminer les causes exactes de l'incident.

Selon des informations du quotidien, les pilotes de l'avion, qui transportait 169 voyageurs, auraient rapidement été informés du problème. Une information démentie par Karl Heinz Schöttes: «Ce n'est pas le cas. Les pilotes ont été informés vers la fin du vol, lorsqu'ils se trouvaient déjà dans l'espace aérien français.»

Piste de décollage fermée

De son côté, l'agence allemande de sécurité aérienne précise que plusieurs pilotes ont signalé à la tour de contrôle des débris sur la piste de décollage de l'aéroport de Cologne. La tour aurait alors fait fermer la piste en question et aurait immédiatement alerté l'agence française de sécurité aérienne à Marseille, qui a finalement contacté les pilotes de Germanwings.

Reste que plusieurs personnes, dont des pilotes expérimentés, ne comprennent pas pourquoi le pilote aux commandes de la machine a décidé de continuer sa route. «Perdre un bout de carrosserie ne va pas provoquer le crash de l'avion, mais personne ne continuerait à rouler à 200 km/h alors que son capot a été arraché», critique ainsi un pilote interrogé par «Die Welt». Germanwings ne donnera pas davantage d'informations tant que l'enquête interne sera en cours. Quant à l'avion en question, il s'est posé normalement et sans problème à Majorque à 8h45.

150 morts en mars

Cent cinquante personnes étaient décédées en mars lors de l'accident de l'A320 de Germanwings, filiale à bas coût du groupe allemand Lufthansa. Selon les enquêteurs, l'appareil a été précipité au sol par son copilote allemand qui s'était enfermé seul dans le cockpit. Il avait souffert dans le passé de graves troubles psychologiques.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!