Genève: Son bébé se brûle, il saisit la justice pour être écouté
Publié

GenèveSon bébé se brûle, il saisit la justice pour être écouté

Un père s’énerve de l’attitude d’Air Canada à la suite d’un accident.
La Fédération romande des consommateurs milite pour plus de médiations.

par
Jérôme Faas
Le jeune fils d’Alex a été brûlé sur 7% du corps, notamment au cou, après que du café brûlant s’était renversé sur lui.

Le jeune fils d’Alex a été brûlé sur 7% du corps, notamment au cou, après que du café brûlant s’était renversé sur lui.

DR

«De nos jours, on peut faire ce qu’on veut, les grandes sociétés nous ignorent. Pour être entendu, passer par la case tribunal est obligé.» En juillet 2018, le bébé d’Alex a été gravement brûlé par du café dans un vol d’Air Canada reliant Montréal à Genève. Las d’attendre un retour «humain» de la compagnie, il a saisi la justice genevoise d’une requête en conciliation. Il réclame 80’000 fr., surtout car il a le sentiment de ne pas avoir été pris au sérieux.
«Au début, ils nous ont répondu, puis ont envoyé un mail menaçant, rejetant la faute sur mon beau-père qui tenait mon fils lors de l’accident. Alors que la question est: est-ce OK de servir des boissons bouillantes sans couvercle?» Depuis, l’affaire s’est enlisée. «Après un événement émotionnellement si dur, je ne m’attendais pas à être attaqué. Un geste commercial symbolique ou une réponse empathique aurait suffi. Intimider, ce n’est pas possible!»
Les tribunaux sont-ils alors le seul recours? Sandra Renevey, de la Fédération romande des consommateurs, juge que «ça dépend des secteurs. Quand des médiateurs sont nommés, comme pour les télécoms, les cas peuvent se régler sans dépenser des fortunes en justice.» Elle milite pour un ombudsman par type d’activité. «Car si les service après-vente sont défaillants, les consommateurs sont livrés à eux-mêmes.» Mais ce qui est faisable au plan national l’est moins à l’international. «Il faudrait des accords européens auxquels la Suisse adhérerait. Dans l’aviation, rien n’existe.» Air Canada, vu la procédure en cours, ne s’exprime pas.

Ton opinion

234 commentaires