Football – Son but historique est célébré avec son fils
Publié

FootballSon but historique est célébré avec son fils

Edgar Barreto, milieu de terrain de NEC Nimègue (Pays-Bas), a marqué près de 15 ans après son dernier but pour le même club. Il a fêté avec son fils, ramasseur de balle.

par
Sport-Center
Edgar Barreto a fêté son but en courant rejoindre son fils, ramasseur de balle, au bord du terrain. 

Edgar Barreto a fêté son but en courant rejoindre son fils, ramasseur de balle, au bord du terrain.

Edgar Barreto, milieu de terrain de NEC Nimègue, aux Pays-Bas, se souviendra longtemps du but qu’il a inscrit malgré la défaite de son équipe face à Cambuur (3-2) vendredi.

L’égalisation du joueur paraguayen de 37 ans, à la 31e minute, lui a permis de battre le record du plus grand écart entre deux buts inscrits par le même joueur dans le championnat d’Eredivise. Barreto s’est permis le luxe d’effacer un record (13 ans, 11 mois et 22 jours) détenu par la star néerlandaise Robin van Persie (entre le 15 février 2004 et le 8 février 2018 avec Feyenoord Rotterdam).

En inscrivant un but de la tête sur un corner, le capitaine du NEC Nimègue a, lui, marqué très exactement 14 ans et 216 jours après avoir inscrit son dernier goal dans le championnat de première division néerlandais.

Le joueur sud-américain avait rejoint NEC Nimègue en 2004 et disputé 97 matches pour le club néerlandais, avant de partir en Italie (Reggina, Atalanta, Palermo et Sampdoria) puis de revenir dans le club néerlandais en juillet 2020.

Il célèbre avec son fils

Mais c’est surtout la célébration qui a suivi ce but dont le joueur va se souvenir. Car Edgar Barreto a directement couru vers le banc de touche pour sauter dans les bras de son fils, Matias, ramasseur de balle au McDOS Goffertstadion.

«C’était un grand moment. Nous n’avions pas convenu cela à l’avance. J’ai soudainement pensé à lui après mon but et j’ai voulu fêter le but avec lui, a expliqué Baretto après le match au média néerlandais de gelderlander. Ma femme et mes deux plus jeunes enfants ont regardé le match à domicile à la télévision à la maison et je pense qu’ils l’ont aussi apprécié.»

La scène rappelle celle qui avait vu Joao Felix partager un moment d’émotion avec son jeune frère Hugo lorsqu’il évoluait à Benfica en avril 2019. Tout le reste de l’équipe portugaise s’était joint à ce joli moment de communion familiale.

Ton opinion

0 commentaires