Zurich - Son chat disparu vivait chez ses voisins depuis 8 ans

Publié

ZurichSon chat disparu vivait chez ses voisins depuis 8 ans

Une Zurichoise a retrouvé son animal après plusieurs années. Le mâle âgé de 18 ans s’était installé chez des gens habitant à quelques pâtés de maisons.

par
Stefan Lanz/ofu

Flea est confortablement installé sur les genoux de sa maîtresse, tout en se laissant caresser de longues minutes. Le chat âgé de 18 ans était porté disparu depuis huit longues années. La Zurichoise Stefanie Hegner n’en revient toujours pas d’avoir retrouvé son animal après tout ce temps: «Je suis encore tout émue. Je l’ai vu pour la dernière fois en 2013. Je l’ai cherché si longtemps avec l’aide de ma famille et des affiches. Malheureusement, il n’était pas pucé.»

Il s’est avéré que le mâle s’était installé chez des voisins, habitant à seulement quelques pâtés de maisons de Stefanie Hegner. «20 Minuten» a parlé aux voisins en question. Ils n’ont pas voulu s’exprimer sur les faits, tout en laissant sous-entendre qu’ils l’ont nourri parce qu’ils avaient l’impression qu’il n’allait pas bien là où il vivait. À force, le chat est resté chez eux sans jamais retourner chez sa maîtresse.

Rommy Los, de la protection zurichoise des animaux, affirme: «Ce n’est pas une bonne idée de nourrir des chats inconnus. Les chats appartiennent souvent à quelqu’un d’autre. En les nourrissant, on les éloigne de leurs propriétaires.» Rommy Los explique qu’il faut signaler tout chat prétendument perdu à la centrale cantonale des animaux disparus. Si personne ne s’annonce après deux mois, on est autorisé à garder l’animal.

Dans ce cas précis, Flea n’a jamais été annoncé par les voisins en question. Stefanie Hegner compte désormais porter plainte pour vol. C’est un peu par hasard qu’elle a retrouvé le félin de 18 ans. Il y a quelques semaines, l’Alémanique s’est rendu compte qu’un autre de ses chats se rendait régulièrement au domicile de ses voisins. En discutant avec eux, elle a pu comprendre qu’ils s’occupaient de Flea depuis tout ce temps. «J’ai pleuré de joie en le découvrant.»

Ton opinion

48 commentaires