Lausanne - Un chien mord et son proprio part en laissant un faux numéro
Publié

LausanneUn chien mord et son proprio part en laissant un faux numéro

Une femme a dû faire opérer jeudi passé son compagnon à quatre pattes après une agression dans un parc. Elle critique le manque de lieux en ville pour promener les animaux sans laisse.

par
Frédéric Nejad Toulami
Vidéo de l’interview dans le parc à chien:fnt

Laura-Jane est revenue dans le parc à chiens de l’avenue de-La-Harpe, près du parc de Milan, avec son samoyède blessé à la patte avant droite. Jeudi passé, son gentil compagnon de 16 mois s’y est soudain fait attaquer. L’agresseur se dénomme «Sisko»: un bâtard croisé probablement avec un amstaff, une des races considérées comme potentiellement dangereuses par les autorités.

Laura-Jane et «Mani», son samoyède de 16 mois blessé à la patte.

Laura-Jane et «Mani», son samoyède de 16 mois blessé à la patte.

FNT

Impossible de lui faire lâcher prise

«Ce parc est un des quatre à Lausanne où il est permis de laisser gambader nos chiens sans laisse», décrit Laura-Jane, qui y vient au moins une fois par semaine. Jeudi après-midi, l’une des quatre bêtes en liberté a soudain mordu le toutou de la trentenaire. Même son jeune maître a eu de la peine à lui faire lâcher prise. Selon des témoins, il était venu au parc la veille et son canidé, âgé de 8 mois, avait déjà eu un comportement agressif envers ses congénères. En quittant le parc jeudi, il a laissé un numéro de téléphone fantaisiste à Laura-Jane, qui le soupçonne d’avoir importé illégalement son chien de France.

La patte du chien agressé, après l’opération.

La patte du chien agressé, après l’opération.

dr

Demande de subventionner les cours de dressage

Quant à elle, après avoir amené aux urgences vétérinaires son «Mani» pour l’opérer, elle s’apprête à porter plainte. Cette dernière dénonce une «situation tendue à cause du manque de lieux à disposition où laisser ses animaux de compagnie se dépenser sans être attachés» au printemps et début de l’été. Elle aimerait que les dispendieux cours d’éducation, non obligatoires dans le canton de Vaud, soient subventionnés pour encourager les propriétaires de chiens à les suivre.

Annoncer la morsure

«De manière à ce qu’une enquête administrative soit ouverte, cette dame peut consulter son vétérinaire pour qu’une annonce de morsure soit faite», déclare le Service lausannois des parcs et promenades. Il souligne qu’en plus des quatre parcs à chien, les canidés peuvent aussi s’ébattre librement au bord du lac et en forêt, y compris urbaine, excepté d’avril à mi-juillet selon la loi fédérale sur la faune. Quant à la Municipalité, elle répondra à la rentrée à un postulat visant à améliorer les possibilités d’ébats pour les chiens en ville; on en dénombre 4’400 dans la capitale vaudoise. Les députés vaudois du Grand Conseil ont eux, à l’unanimité moins une abstention, fin juin, balayé une pétition qui demandait un assouplissement de cette interdiction saisonnière. Du côté de Nyon (VD), un débat similaire a lieu.

«Mani» peut marcher mais avec une collerette pour l’empêcher d’enlever ses drains. 

«Mani» peut marcher mais avec une collerette pour l’empêcher d’enlever ses drains.

fnt

Ton opinion

162 commentaires