Festival de Cannes - «Son corps, on va se le trimballer toute la vie»

Publié

Festival de Cannes«Son corps, on va se le trimballer toute la vie»

Révélée dans le sublime «Divines», Déborah Lukumuena est à Cannes avec deux films. Rencontre.

par
Marine Guillain, Cannes

C’était sa première expérience cinéma. Déborah Lukumuena avait 21 ans lorsqu’elle a été révélée par «Divines», de Houda Benyamina, Caméra d'or au Festival de Cannes 2016. Elle a obtenu le César de la meilleure actrice dans un second rôle l’année suivante, puis s’est mise aux études d’art dramatique pour «apprendre la technique. J’avais besoin de légitimité», raconte l’actrice française de 26 ans.

«Divines» a-t-il changé sa vie? «Totalement, car il a lancé ma carrière. C’est un film référence pour la majorité des personnes qui ont voulu travailler avec moi ensuite. Le succès du film nous a portées, toutes ces récompenses m’ont propulsée et on m’en parle encore souvent aujourd’hui.»

Après un rôle dans «Les invisibles» et dans la série «Dix pour Cent», Déborah Lukumuena termine ses études, redonne de la place au cinéma qu’elle avait mis de côté… et se retrouve à nouveau à Cannes pour présenter deux films: «Entre les vagues», dans lequel l’actrice genevoise Souheila Yacoub et elle sont deux meilleures amies comédiennes, et «Robuste», où elle joue la garde du corps de Gérard Depardieu. Pour en savoir plus, regardez la vidéo de son interview!

Ton opinion