04.11.2020 à 10:38

Inès («Koh-Lanta»)Son coup de gueule fait rire la Toile

Infirmière dans la vie, Inès prédit avec véhémence une troisième vague du Covid-19. Ses propos lui valent bien des moqueries...

von
Ludovic Jaccard
Candidate de téléréalité et infirmière au quotidien, Inès est très remontée contre le gouvernement français face à la pandémie.

Candidate de téléréalité et infirmière au quotidien, Inès est très remontée contre le gouvernement français face à la pandémie.

Instagram

En cette période très difficile due à l’aggravation de la crise sanitaire, Inès Loucif, révélée dans l’émission «Koh Lanta, l’île des héros», diffusée en 2020, a poussé un gros coup de gueule sur les réseaux sociaux. Infirmière dans la vie, la Française de 26 ans, qui devait participer à un autre programme de téléréalité, a préféré reprendre son travail pour soutenir ses collègues, face à la pandémie. Surchargée, la jeune femme craint le pire pour l’avenir. «On se tape une deuxième vague, il y en aura une troisième. J’ai été traumatisée par ce que j’ai vu lors de la première, des conditions, des protocoles qu’on était obligé de suivre qui étaient durs. Là, ça redevient hardcore, le personnel est au bout du bout, et on va se retaper une troisième vague, c’est certain», a-t-elle écrit en story sur Instagram. Et Inès d’enfoncer le clou: «Je suis tellement remontée contre le gouvernement. Sur cette deuxième vague, il y a de moins en moins de personnel soignant. Ils sont soit touchés par le Covid, soit en dépression. Et merci pour la revalorisation!»

Les propos de celle qui figure au casting de «La villa des coeurs brisés 6», sur TFX, ne sont pas passés inaperçus. Le site CNEWS a relayé la prédiction alarmante d’Inès, provoquant de nombreuses moqueries à son encontre, sur le Net. «Elle parle de surf, je suppose», a ironisé sur Twitter un internaute. «Perso, tant que je n’ai pas de confirmation de Kim Glow, je n’y crois pas», a ajouté un autre, faisant allusion à une autre candidate de téléréalité qui avait prédit un reconfinement en France. Comme si cela ne suffisait pas, Inès s’est aussi fait tacler par une personnalité politique. Michaël Pilater, ancien élu des Français de Montréal, ex-collaborateur parlementaire et consultant en management s’est lâché sur Twitter, en balançant: «Inès de «Koh-Lanta» qui ne connait pas la différence entre un kiwi et une orange nous annonce une 3e vague...»

Heureusement pour Inès, certains internautes ont pris sa défense en affirmant qu’on avait mis en avant son statut de candidate de téléréalité plutôt que celui d’infirmière, afin de «l’insulter injustement».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
140 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Glou

05.11.2020 à 11:03

Comme je n’ai jamais trouvé le moindre intérêt aux programmes de « télé-réalité » je ne connais pas cette jeune femme. Mais ce qu’elle annonce semble plein de bon sens. Sa formation dans le domaine médical lui permet de tirer les conclusions qu’elle avance. Ce n’est de toute évidence pas le cas de ceux qui en ricanent comme des poulets de basse-cour.

Observation

05.11.2020 à 09:33

C'est juste que sa continue encore et encore et oui sa fait des vagues un peut plus un peut moins grande et cela voir des mois voir des années.

Logique élémentaire

05.11.2020 à 08:26

C'est pas une deuxième vague, c'est la première qui reprend là où on l'a interrompue