Christina Ricci: Son époux ne peut plus l’approcher
Publié

Christina RicciSon époux ne peut plus l’approcher

L’actrice Christina Ricci a obtenu une mesure d’éloignement contre le père de son fils qui l’aurait violentée et menacée de mort.

En juillet 2020, l’actrice américaine Christina Ricci a demandé le divorce d’avec son mari, James Heerdegen, après sept ans de mariage, pour différends irréconciliables.

En juillet 2020, l’actrice américaine Christina Ricci a demandé le divorce d’avec son mari, James Heerdegen, après sept ans de mariage, pour différends irréconciliables.

AFP

Après avoir vécu de sérieux conflits avec son mari, Christina Ricci va enfin pouvoir souffler. À la suite de sa demande divorce en juillet 2020, l’actrice de 40 ans a demandé une mesure d’éloignement contre James Heerdegen, mercredi 20 janvier 2021, selon TMZ. Le producteur n’aura plus le droit de s’approcher de Christina et de Freddie, leur fils de 6 ans, à moins de 90 mètres.

Dans les documents remis à la justice, la star révèle des détails glaçants sur ce que son conjoint lui aurait fait subir. Il aurait commencé à la frapper et à lui cracher au visage, en décembre 2019. Les choses se seraient aggravées en mars 2020, durant le confinement, où Christina s’est sentie «piégée dans une maison avec un agresseur violent». On apprend que l’Américain l’aurait traînée par les poignets dans le jardin et lui aurait jeté une chaise dessus. Leur petit garçon, horrifié, aurait assisté à la scène. Pour prouver ses accusations, Christina a joint des photos de ses mains et avant-bras tuméfiés. Dans sa plainte, elle déclare aussi avoir été menacée de mort par James.

L’Américaine veut aussi récupérer du matériel audio et vidéo qu’il détiendrait. La comédienne craint qu’il ne les diffuse afin de «l’humilier ou l’embarrasser».

(lja)

Ton opinion

105 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Mytho Girl

22.01.2021, 23:45

A l’instar de beaucoup de femmes, lorsque leur couple est en rupture amoureuse, elle a réussi à convaincre un juge en fournissant un minimum de preuves et va priver ainsi un enfant de voir son père. Finalement, ce sont toujours les enfants qui deviennent les victimes des chantages de leurs parents.

Nicolas Meylan

22.01.2021, 17:43

Ben dis donc, quand je lis certains commentaires, j'ai honte d'être un homme. RIEN ne justifie de frapper ou menacer sa femme (et aucune autre du reste, l'inverse étant également valable). A tous les frustrés qui ont une si piètre opinion de la genre féminine, si dans la vie réelle vous avez le même comportement que celui que vous écrivez, normal que les femmes vous snobent et vous traitent à leur tour comme des moins que rien. Le respect ça se mérite. Et faut aussi rester à votre place les mecs, vous cherchez les michto, insistez jusqu'à ce qu'elles cedent et courrez les histoires sans lendemain. Vous étonnez pas des conséquences

Gui001

22.01.2021, 08:38

J'adore l'objectivité du 20min et des médias: il est bien dit "aurait" donc aucune réelle certitude, mais il est quand même traité comme un coupable. Il faudrait peut-être rappeler qu'on est considéré comme innocent jusqu'à preuve du contraire. Et des photos de "mains et avant-bras tuméfiés" ne constitue par une preuve direct car rien ne dit d'où elles proviennent (Qui? Comment? Quand?).