Actualisé 19.03.2013 à 09:21

Michael JordanSon ex a failli jouer les trouble-fête

Alors qu'il doit bientôt se marier, Michael Jordan s'est vu demander d'effectuer un test de paternité. Mais finalement, son ex-conquête s'est rétractée.

par
Ludovic Jaccard
L'ancien sportif de 50 ans dément formellement les propos de son ex-amante.

L'ancien sportif de 50 ans dément formellement les propos de son ex-amante.

Pas de chance pour l'ancien basketteur américain. Une ancienne conquête, Pamela Smith, prétend qu'il est le père de son fils, Taj, aujourd'hui âgé de 16 ans. Selon elle, il est le fruit de leur brève idylle, en 1995. Michael Jordan n'a jamais nié leur liaison, mais il refuse formellement de reconnaître cette paternité.

Du coup, selon TMZ, Pamela a demandé à la justice d'obliger le sportif de 50 ans de se soumettre à test ADN. Ceci afin de prouver sa filiation avec l'ado. Elle est certaine de ses dires. Son argument? Leur relation sexuelle a eu lieu neuf mois avant la naissance de son fils, en juin 1996.

De son côté, Michael Jordan demande l'abandon des poursuites. D'après lui, un test de paternité avait déjà été effectué par le passé et celui-ci avait prouvé qu'il n'était pas le père de Taj. Le jeune garçon, lui, affirme dans des vidéos diffusées sur le web qu'il est bien le fils de l'icône du basket.

La situation était donc gênante pour Jordan qui doit se marier avec sa fiancée, Yvette Prieto, le 27 avril prochain.

Mais coup de théâtre: lundi 18 mars, Pamela Smith a finalement décidé de retirer sa plainte contre Michael Jordan.

Suivez toute l'actualité des stars sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!