Royaume-Uni: Son fils de 11 ans couche avec la nounou, il la défend

Actualisé

Royaume-UniSon fils de 11 ans couche avec la nounou, il la défend

Une femme de 21 ans a fait l'amour avec un écolier qu'elle devait garder. Le père de la victime a dédouané la baby-sitter, affirmant que son fils était «fou de sexe».

par
joc
La Britannique échappe à la prison mais devra se tenir à carreaux pendant deux ans.

La Britannique échappe à la prison mais devra se tenir à carreaux pendant deux ans.

La Cour de la Couronne de Swindon a été plutôt clémente envers Jade Hatt, 21 ans, la semaine dernière. La Britannique était jugée pour avoir fait l'amour avec un garçon de 11 ans dont elle était censée s'occuper, en novembre 2014. La jeune femme gardait l'écolier pendant un jour de congé quand elle s'est déshabillée, lui a enlevé ses vêtements et s'est mise à cheval sur lui. Le rapport sexuel entre la baby-sitter et l'enfant a duré moins d'une minute. Le préadolescent a admis qu'il n'avait pas aimé ça et qu'il savait que ce n'était pas bien.

Selon la procureure de la Cour de la Couronne de Swindon, le père du garçon a remarqué que son fils avait un suçon dans le cou et a intercepté des SMS compromettants. Arrêtée par la police, Jade a assuré que son jeune partenaire lui avait dit qu'il avait 15 ans. Le père de l'enfant lui avait pourtant bien indiqué l'âge réel de l'écolier.

«Une corde de plus à son arc»

Au tribunal, la nounou a plaidé coupable de détournement de mineur. Son avocat a expliqué que la jeune femme était «petite et immature», et que sa victime était plutôt avancée pour son âge. Le père de l'enfant, qui a lui aussi eu des relations sexuelles avec Jade, a pris la défense de la baby-sitter. Il a assuré que son fils était «fou de sexe» et qu'il était «complètement partant pour cette expérience». Le gamin considérait ce rapport sexuel comme «une corde de plus à son arc» et n'est «absolument pas affecté par l'incident», a-t-il estimé dans une déclaration lue au tribunal.

L'avocat de la défense a ajouté que sa cliente avait été honnête avec la police et qu'elle avait été psychologiquement affaiblie après avoir lutté pendant deux ans contre une leucémie, quand elle était enfant. Le juge a admis que la différence d'âge entre les deux protagonistes n'était pas aussi grande que les chiffres voulaient bien le dire. Il a donc condamné Jade à six mois de prison avec sursis. Elle sera inscrite au registre des délinquants sexuels pendant 7 ans et n'aura pas le droit d'entrer en contact avec de jeunes garçons sans surveillance pendant 2 ans.

Ton opinion