30.06.2020 à 16:55

États-Unis

Son fils vivait dans une cage, entouré de 600 animaux

Un petit garçon de 18 mois vivait dans des conditions indescriptibles, entre excréments, urine, cafards et des centaines d’autres bêtes en tout genre. Sa mère et deux hommes ont été arrêtés.

de
joc
L’enfant vivait dans une cage de quatre mètres sur quatre.

L’enfant vivait dans une cage de quatre mètres sur quatre.

Police du comté de Henry

Alertés pour un cas de maltraitance dans une maison de Paris (Tennessee) jeudi, des policiers du comté de Henry ont tout de suite craint le pire quand ils ont dû slalomer entre des débris, des déchets et plusieurs bêtes de toutes sortes avant de pouvoir atteindre la porte d’entrée. Les forces de l’ordre n’étaient en effet pas au bout de leurs tristes surprises, relate le «New York Daily News».

À l’intérieur de la maison, les officiers ont retrouvé un petit garçon de 18 mois dans une cage pour chiens. L’enfant vivait parmi les excréments, l’urine et les cafards. En outre, il était entouré de plus de 600 animaux en tout genre, dont des serpents, des rats, des souris, des lapins et des coqs.

Police du comté de Henry

«Il était évident, devant l’état de la cage, que l’enfant y passait beaucoup de temps», a expliqué le shérif Monte Belew lors d’une conférence de presse, vendredi. Tous les jouets du petit garçon ainsi que des couvertures se trouvaient à l’intérieur de l’enclos. Les policiers ont notamment découvert un serpent non venimeux de trois mètres de long qui rampait dans la cage. «Il aurait facilement pu étrangler l’enfant s’il en avait eu l’occasion», estime le shérif.

«Je n’ai jamais rien vu de tel»

Dans la propriété, les autorités ont retrouvé huit serpents, 531 rongeurs, 86 poulets et coqs, 56 chiens, 10 lapins, quatre perruches, trois chats, trois phalangers volants, un faisan et un gecko. Certains de ces animaux, dont les propriétaires ne s’occupaient absolument pas, ont été secourus. Les forces de l’ordre ont par ailleurs saisi 127 plants de marijuana et 17 armes à feu.

«Je n’arrive pas à croire que des gens puissent vraiment survivre dans des conditions pareilles. (…) Je n’ai jamais rien vu de tel. Et je peux vous garantir qu’aucun des hommes ici n’a jamais vu cela», assure le shérif Belew. L’enfant, qui semblait affamé, a été confié aux services sociaux. Sa mère de 42 ans, son beau-père de 46 ans et le père de celui-ci, 82 ans, ont été arrêtés.

Les trois individus ont été mis en examen pour maltraitance d’enfant aggravée, cruauté aggravée envers des animaux, fabrication de marijuana et de possession d’armes à feu, notamment.

Police du comté de Henry

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!