Fillette tombée d'un paquebot: «Son grand-père était sûr que la vitre était fermée»
Actualisé

Fillette tombée d'un paquebot«Son grand-père était sûr que la vitre était fermée»

Après la chute mortelle d'une petite passagère du Freedom-of-the-Seas, les enquêteurs n'écartent aucune piste. Pour l'avocat de la famille de Chloe, c'est la Royal Caribbean qui est responsable.

par
joc
La petite Chloe était en croisière avec ses parents, son frère et ses grands-parents (ici en photo).

La petite Chloe était en croisière avec ses parents, son frère et ses grands-parents (ici en photo).

L'enquête se poursuit après le terrible drame survenu sur le paquebot Freedom-of-the-Seas, dans le port de San Juan (Porto Rico). Dimanche, Chloe Wiegand a fait une chute d'environ 45 mètres après avoir visiblement glissé des mains de son grand-papa, qui la suspendait dans le vide. La petite Américaine de 18 mois n'avait pas la moindre chance de survivre.

Pour l'heure, aucun membre de la famille de la victime n'a encore pu être interrogé. «Il faut comprendre que c'était une scène traumatisante. (...) Cela aurait dû être un moment de joie et c'est une tragédie», explique au «Daily Mail» le sergent Jose D. Sanchez, chef par intérim de la section homicide de la police de San Juan. Si elle ne s'est pas encore exprimée, la famille Wiegand a fait savoir par le biais de son avocat qu'elle mettait la faute sur la compagnie Royal Caribbean.

Les Américains affirment en effet que Chloe est tombée d'une fenêtre laissée ouverte dans l'aire de jeu pour enfants. Voici, selon eux, ce qui s'est passé: Salvatore Anello, le grand-papa maternel de la petite, a installé l'enfant sur une rambarde en bois située devant la rangée de fenêtres. L'homme voulait laisser sa petite-fille taper contre la vitre, comme elle avait l'habitude de le faire lors des matches de hockey de son grand frère. Toujours selon la famille de Chloe, Salvatore n'a pas réalisé que la fenêtre était en réalité ouverte. Et quand la fillette s'est penchée pour toquer contre la vitre, elle a basculé dans le vide.

«On sait tous ce que cela fait quand quelqu'un rentre dans une vitre en pensant qu'il n'y en a pas. C'est l'inverse qui s'est produit», a expliqué Me Michael Winkleman lors d'une conférence de presse, mardi à Miami (Floride). L'homme de loi a martelé que le grand-père de la victime n'avait pas bu une goutte d'alcool au moment du drame. Il a par ailleurs estimé que cette fenêtre n'aurait jamais dû pouvoir s'ouvrir, puisqu'elle était située à l'étage de l'aire de jeu pour enfants. La famille Wiegand pourrait porter plainte contre la Royal Caribbean pour négligence. «Je ferai tout ce que je peux pour que la compagnie doive rendre des comptes», a prévenu l'avocat.

De leur côté, les enquêteurs n'écartent aucune piste: «Il y a plusieurs possibilités. Cela pourrait être un homicide. Cela pourrait être un meurtre. Cela pourrait être un accident», explique le sergent Sanchez, qui enchaîne les auditions de témoins du drame. En attendant de pouvoir s'entretenir avec la famille de Chloe. La petite fille de 18 mois était en vacances avec ses parents, son grand frère et ses grands-parents maternels. Le drame est survenu lors de leur première soirée sur le bateau. Alan Wiegand, père de la victime, est policier à South Bend (Indiana). Toute la famille se trouve encore à San Juan et attend avec impatience de rentrer aux États-Unis.

Ton opinion