Berne: Son klaxon à air comprimé lui vaut 400 francs d’amende

Publié

BerneSon klaxon à air comprimé lui vaut 400 francs d’amende

Un jeune de 21 ans a installé ce qu’on appelle un «sifflet turc». La police l’a contrôlé et l’a dénoncé car le dispositif n’est pas conforme.

Un système comme celui-ci avait été installé par le jeune automobiliste.

Un système comme celui-ci avait été installé par le jeune automobiliste.

Youtube

Les véhicules doivent disposer d’un signal avertisseur. Mais celui-ci est réglementé. Seuls les dispositifs produisant «un son ou un accord ininterrompu et constant» sont autorisés. Tout autre son est interdit, par exemple «les sirènes et autres avertisseurs sonores, les signaux fantaisistes tels que cloches, sonnettes et cris d’animaux ainsi que les cornes d’échappement».

Un jeune conducteur du canton de Lucerne n’a pas pris l’article 82 de l’Ordonnance concernant les exigences techniques régissant les véhicules routiers à la lettre. Il a installé dans le compartiment moteur de sa voiture ce qu’on appelle un sifflet turc, un klaxon à air comprimé dont les sifflements puissants rappellent le gazouillis des oiseaux.

Une amende salée

Mal lui en a pris. Lors d’un contrôle routier à Innertkirchen (BE) en août dernier, les policiers cantonaux bernois ont remarqué le dispositif illégal. «Quand ils ont ouvert le capot, ils m’ont demandé ce que c’était. Je ne pouvais décemment pas leur mentir!» indique-t-il. Le Lucernois avait en outre monté des phares et des feux antibrouillard supplémentaires non autorisés sur son véhicule.

Dénoncé à la justice, il a reçu une ordonnance pénale en décembre dernier. Pour avoir conduit un véhicule non conforme aux prescriptions, il doit s’acquitter d’une amende de 400 francs ainsi que des frais de 200 francs. «Je trouve l’amende justifiée dans une certaine mesure, car le dispositif n’est pas autorisé. En même temps, elle me semble exagérée, car je n’ai pas été contrôlé parce que je l’ai utilisé dans la circulation», commente le jeune homme de 21 ans.

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boîte mail, l’essentiel des infos de la journée.

(sul/jbm)

Ton opinion