Féminicide de Zurich-Altstetten - Son mari n’avait plus le droit de s’approcher d’elle
Publié

Féminicide de Zurich-AltstettenSon mari n’avait plus le droit de s’approcher d’elle

Une femme a été tuée, mercredi, à Zurich-Alstetten. Son époux, qui s’est rendu à la police peu après les faits, est soupçonné d’être l’auteur du crime.

par
Lynn Sachs/ofu

«Elle venait régulièrement me voir avec ses deux enfants. C’était vraiment une personnes très gentille», raconte vendredi une habitante de Zurich-Altstetten. Elle pleure la mort de son amie, F.A. La trentenaire a été tuée mercredi soir. Son époux, un Turc de 46 ans, est l’auteur présumé des faits. «Il était violent et la battait souvent. C’est pourquoi elle l’a quitté», raconte la Zurichoise à nos confrères de «20 Minuten». Le mari de F.A. aurait quitté le domicile familial il y a un an. «Il continuait à venir la voir et ils se disputaient beaucoup. Elle a dû appeler plusieurs fois la police.»

La police confirme avoir dû intervenir au domicile de la victime, samedi, soit quatre jours avant le drame. «Une patrouille s’est rendue sur les lieux en raison d’une dispute. Mais à son arrivée, le suspect n’était plus là», informe une porte-parole. Elle précise qu’une interdiction géographique et de contact a été prononcée contre lui mercredi, soit quelques heures avant qu’il ne passe à l’acte. Le Ministère public zurichois informe quant à lui que le quadragénaire est sous le coup d’une enquête pour menaces depuis juin de cette année.

Le Turc s’est lui-même rendu à la police, mercredi soir. Le Ministère public a déposé une demande afin qu’il soit placé en détention provisoire.

Ton opinion