Son nom est John, Sir Elton John
Actualisé

Son nom est John, Sir Elton John

VEVEY – Vingt et un mille personnes au total étaient rassemblées samedi sur la place du Marché pour un seul homme.

A 19 h 50, avec un peu d'avance, Sir Elton commence son show. «Je suis très heureux d'être ici», dit-il en français. Tout au long du spectacle, il adresse de larges sourires au public et se lève de son piano pour saluer les spectateurs assemblés sur la place et sur les balcons des bâtiments. Arborant un costume noir et rouge en queue-de-pie, et malgré une touche fantaisiste obligatoire – lunettes violettes griffées de ses initiales et incrustations colorées sur la veste –, Elton John fait dans la sobriété: pas de décor ou de jeux de lumières tapageurs. Sa musique intemporelle n'a besoin d'aucun artifice. Pour fêter son soixantième anniversaire et ses 40 ans de carrière, il joue ses morceaux les plus connus. «Sacrifice», «Rocket Man» ou «Sorry Seems to be the Hardest Word», aucun tube n'est oublié. Au passage, il dédie une chanson à Shania Twain, qui habite à deux pas, et une autre à Luciano Pavarotti, «ami et artiste formidable». Après une première partie composée en majorité de ballades, Elton John et ses cinq musiciens passent à des titres plus énergiques comme «Saturday Night's Alright for Fighting», «Crocodile Rock» ou «I'm Still Standing». Pour le rappel, Sir Elton John offre deux de ses plus grands tubes: «Don't Let the Sun Go down on Me» et «Your Song». Un triomphe. Rien à dire, c'est du grand show, c'est Elton John.

Myriam Genier

Ton opinion