Vaud: Son permis de conduire tombe du ciel: elle le rend
Actualisé

VaudSon permis de conduire tombe du ciel: elle le rend

Une élève conductrice a reçu par erreur un véritable permis à l'essai. Honnête, elle s'est annoncée. Le Canton lui offre un bon en récompense.

par
Francesco Brienza
Le sésame s'obtient normalement après un examen pratique.

Le sésame s'obtient normalement après un examen pratique.

Le Père Noël est passé en avance pour Magali Kraft, à Avenches (VD). Au début du mois, la Broyarde de 20 ans a réussi son examen théorique pour le permis de conduire. Mais en ouvrant son courrier quelques jours plus tard, la jeune femme avait sous les yeux son sésame définitif au format carte de crédit. Problème: elle n'a jamais touché un volant de sa vie. «Je ne vous dis pas ma surprise, s'exclame la jeune femme. J'ai d'abord pensé que c'était moi qui me trompais, mais en comparant, j'ai compris et j'ai bien rigolé!»

A sa place, bien des élèves conducteurs auraient précieusement gardé le secret, s'épargnant de nombreuses heures d'auto-école. Pas Magali, qui s'est annoncée le lendemain au Service des automobiles et de la navigation (SAN). «J'aurais eu un problème de conscience, avoue-t-elle. Et puis, je ne veux pas être un danger public!» Contacté, le SAN confirme la méprise. Laquelle s'explique par le fait que la candidate a passé son épreuve dans le canton de Fribourg, comme le prévoit une convention autour de la Broye. «C'est une erreur humaine de manipulation qui se produit extrêmement rarement», indique le directeur Pascal Chatagny. Pour récompenser l'honnêteté de Magali, le SAN a décidé de lui offrir les frais d'établissement de son permis lorsqu'elle l'aura vraiment obtenu. Un geste apprécié par la Vaudoise: «Ils m'ont aussi envoyé une belle lettre d'excuses. Ça fait plaisir.»

Ton opinion