Elizabeth Hurley: Son perroquet l'humilie sur Twitter
Actualisé

Elizabeth HurleySon perroquet l'humilie sur Twitter

L'oiseau de compagnie du mannequin britannique utilise le réseau de microblogging pour s'en prendre à sa propriétaire et à son futur mari.

par
Julienne Farine
En plus du perroquet, le mannequin possède quatre chiens.

En plus du perroquet, le mannequin possède quatre chiens.

Soit Elizabeth Hurley souffre de schizophrénie à un stade avancé, soit elle fait preuve d'un sens de l'humour tout britannique. Toujours est-il que le mannequin vient d'avouer au magazine «Amuse» que Ping Pong, son perroquet amazonien, possédait un compte Twitter pour communiquer avec ses admirateurs.

Le souci pour Elizabeth, c'est que Ping Pong n'est de loin pas une admiratrice de sa maîtresse ni du futur mari de celle-ci, Shane Warne. Le volatile leur a même trouvé des surnoms. Dans ses messages, Hurley devient «Gardienne» et Warne «La Blonde».

Un perroquet incroyablement méchant

Du coup, même si elle adore Ping Pong parce qu'elle est capable d'imiter les chiens et les loups et de parler comme un être humain, Elizabeth n'approuve pas du tout ce qu'elle écrit sur Twitter. «Elle est très souvent incroyablement méchante avec moi», a déclaré le mannequin.

Et force est de constater qu'elle a raison de se faire du souci. En allant faire un tour sur le compte de Ping Pong, on constate que l'oiseau n'est pas tendre avec sa propriétaire. «Je viens juste de mordre Gardienne. Elle est furieuse. Je m'en fiche. Je n'en peux plus d'elle. Nouvelle gardienne s'il vous plaît!» ou «Gardienne est fâchée contre moi. J'ai piqué son téléphone et j'ai écrit à son petit ami. Ha ha ha...» font partie des nombreux messages postés par le perroquet.

Suivez toute l'actualité des stars sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Ton opinion