La Chaux-de-Fonds: Son pied dépassait du journal: il se fait amender
Actualisé

La Chaux-de-FondsSon pied dépassait du journal: il se fait amender

Un usager des CFF dont le talon reposait sur la banquette a reçu une amende de 25 fr. Sans avertissement.

par
Nando Luginbuhl

Fini les avertissements polis des contrôleurs si vous mettez les pieds sur la banquette d'en face dans le train! Un usager l'a constaté à ses dépens, jeudi dernier, dans le train régional La Chaux-de-Fonds - Neuchâtel.

«J'avais mis un journal pour étendre mes jambes», raconte C. S., Chaux-de-Fonnier sexagénaire qui s'est assoupi au cours du voyage. «J'ai repris mes esprits au passage du contrôleur. J'ai constaté et admis que mon talon était parti à l'extérieur du journal.»

Le contrôleur n'a fait aucun cas de l'aveu de C. S., ni du fait qu'il avait disposé un journal pour éviter de salir. Il lui a collé une amende de 25 fr. pour «souillures sans dégâts».

Pour le voyageur, ce zèle était totalement déplacé: «Dans ces contrôles effectués sporadiquement, les employés manquent clairement de fair-play et se prennent pour des shérifs.»

«D'habitude, les contrôleurs donnent un avertissement à celui qui pose ses chaussures sur la banquette, explique Frédéric Revaz, porte-parole des CFF. C'est lors d'un deuxième passage qu'ils infligent une amende, au cas où les pieds seraient toujours sur le siège.»

C.S., qui n'a pas eu d'avertissement, a écrit à la direction pour dénoncer cet excès de zèle. «Et je passe par-dessus le nombre de fois où j'ai dû faire moi-même le ménage pour m'asseoir. Les wagons sont souvent sales et pouilleux sur les lignes secondaires. Ce qui n'est heureusement pas le cas sur les grandes lignes.»

Ton opinion