Etats-Unis - Son plan pour récupérer son ex-femme était loin d’être parfait
Publié

États-UnisSon plan pour récupérer son ex-femme était loin d’être parfait

Masqué, un Américain a attaqué et séquestré son ancienne épouse pour, ensuite, pouvoir faire semblant de la secourir. Il a écopé de 70 ans de prison, dont 25 ferme.

Rodney Metzer aura tout tenté pour récupérer son ex-épouse. Après avoir simulé un cancer dans l’espoir de regagner l’affection de son ancienne femme, l’homme domicilié en Géorgie s’est dit qu’il allait tenter le tout pour le tout. Le 1er janvier dernier, le trentenaire s’est introduit dans la maison de son ex, portant un masque et changeant la tonalité de sa voix. Armé d’un pistolet, l’Américain a fait vivre un véritable enfer à son ex-femme: il l’a attachée, l’a étranglée à deux reprises, l’a frappée avec son arme et l’a tirée à travers la maison.

Metzer a ensuite recouvert sa tête avec une taie d’oreiller et lui a attaché les mains avant de quitter les lieux. Pour la dissuader de tenter de fuir, l’homme lui a ordonné de ne pas bouger tant qu’elle n’entendait pas le klaxon d’une voiture. Il a ajouté qu’il l’abattrait si elle bougeait. L’individu est ensuite rentré chez lui, s’est changé, puis est retourné chez son ancienne compagne. Là, il a fait mine de la découvrir et a joué le rôle du héros venu à la rescousse de sa belle, raconte le «New York Daily News».

Des éléments accablants à la pelle

Arrivés peu de temps après sur place, les policiers ont tout de suite senti que l’histoire de Rodney Metzer ne tenait pas la route. Il faut dire que le trentenaire avait affreusement mal brouillé les pistes: les autorités ont retrouvé le pistolet utilisé lors de l’attaque dans sa voiture et des attaches en plastique dans son appartement. Pour ne rien arranger au cas de Metzer, la caméra de surveillance d’un magasin de bricolage a immortalisé le suspect alors qu’il quittait les lieux avec les fameuses attaches en plastique dans la main.

Les mêmes attaches ont été retrouvées au domicile du suspect.

Les mêmes attaches ont été retrouvées au domicile du suspect.

Cherokee County District Attorney

L’ordinateur du trentenaire regorgeait également d’éléments accablants: l’homme avait notamment cherché à savoir «combien de temps avant de mourir de faim», «comment changer le son de sa voix» ou encore «combien de temps il faut pour étouffer quelqu’un jusqu’à le rendre inconscient». «Cet homme est un maître de la manipulation. Dans les jours qui ont précédé cette attaque, il a simulé un diagnostic de cancer pour tenter de gagner la sympathie de son ex-femme», a affirmé au tribunal l’assistante du procureur Rachel Ashe.

Selon l’accusation, Metzer avait envisagé de tuer son ancienne compagne puis lui-même, mais il avait fini par opter pour ce plan rocambolesque. Accusé d’enlèvement, de violation de domicile, de cambriolage, de vol à main armée, de coups et blessures graves, de séquestration, de possession d’une arme à feu lors de la perpétration d’un crime, d’atteinte à la vie privée, d’agression sexuelle et de coups et blessures, Metzer a plaidé coupable le 4 août. Jeudi dernier, il a été condamné à une peine de 70 ans de prison, dont 25 ferme.

(joc)

Ton opinion