Actualisé 14.08.2018 à 18:56

Nyon (VD)

Son teckel se fait dévorer dans le parc de l'UEFA

La chienne d'une Nyonnaise a été agressée à mort par un autre canidé lors d'une banale promenade. L'animal avait été signalé aux services compétents.

de
leo
Le chien décédé était un teckel de 7 ans. (Image d'illustration)

Le chien décédé était un teckel de 7 ans. (Image d'illustration)

Keystone/Britta Pedersen

«Le berger l'a attaqué à trois reprises, il y avait beaucoup de sang»: une habitante de Nyon revient mardi dans «La Côte» sur l'agression fatale dont a été victime sa chienne «Fabia», le 31 juillet. Alors qu'elle la promenait le long du parc de l'UEFA, elle a aperçu deux chiens de grande taille au loin, sans laisse. L'un d'eux, un berger hollandais, s'est alors précipité sur le teckel, l'attrapant par la gueule et le blessant grièvement.

Entendant ses cris, le personnel de l'UEFA a apporté son aide à la propriétaire, emballant le corps ensanglanté de la chienne dans une couverture et l'emmenant chez le vétérinaire. Ce dernier n'a pu que constater le décès.

Si les bergers hollandais ne font pas partie de la liste des chiens potentiellement dangereux, le chien en question avait été signalé aux services du vétérinaire cantonal. Le port d'une muselière avait d'ailleurs été ordonné en juin 2016.

Plainte pénale impossible

La maîtresse de «Fabia» a déposé une plainte pénale, mais celle-ci n'a pu être retenue. La loi reconnaît les agressions de chiens contre des humains, mais pas celles contre d'autres animaux. Une procédure a par contre été ouverte aux affaires vétérinaires cantonales et une amende pourrait être envisagée.

Le vétérinaire cantonal a préconisé de séparer les deux grands chiens, leur binôme ne fonctionnant pas. Le berger hollandais été replacé avec l'aide de ses anciens propriétaires auprès d'un nouveau maître. La propriétaire de «Fabia», inconsolable, est aidée par un psychologue. Elle a même érigé chez elle un petit autel avec une figurine sculptée de sa chienne. Son mari souhaite que les propriétaires aient davantage conscience que des chiens dangereux peuvent se promener dans la région.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!