Genève – Sondage bidon denonce a Genève aeroport
Publié

GenèveSondage bidon dénoncé à Genève aéroport

Le Syndicat des services publics estime que le vote destiné à demander l’avis du personnel s’apparente à une mascarade.

L’aéroport de Genève est le théâtre de plusieurs conflits syndicaux depuis des années.

L’aéroport de Genève est le théâtre de plusieurs conflits syndicaux depuis des années.

20minutes/David Ramseyer

Le torchon brûle toujours entre Genève aéroport et les représentants du personnel. Après la démission en bloc de la commission du personnel pour protester contre la suppression de 22 postes, le Syndicat des services publics (SSP) dénonce ce mardi une «mascarade de votation». L’organisation de défense des travailleurs a expliqué, par voie de communiqué, que Genève aéroport avait lancé «une ‘’votation’’ pour prendre l’avis du personnel au sujet des mesures d’économie impactant le revenu». Le SSP a souligné que le processus sera réalisé via un lien externe qui ne pourra empêcher les votes multiples, voire les avis de personnes extérieures à l’aéroport pour autant que le lien leur soit fourni. L’aéroport se voit également reprocher le fait que le dépouillement sera réalisé par la direction.

Revendications exposées

Le SSP s’insurge aussi sur le fond. Selon lui, le statut du personnel «stipule que pour toutes les questions concernant les salaires, les droits sociaux, la santé, les licenciements économiques et la sous-traitance, les organisations représentatives du personnel ont un droit de concertation. Or, le statut ne prévoit aucunement une consultation directe de quelques 1050 employés.» Le SSP annonce avoir proposé, sans succès, l’organisation une votation sous le contrôle d’un huissier. La direction de l’aéroport n’aurait pas répondu et lancé son propre scrutin.

Enfin, le syndicat rappelle que plusieurs assemblées du personnel ont débouché sur des revendications communiquées à la direction. Parmi elles, la mise sur pied d’une commission, avec participation du SSP, pour tout projet de changement du statut du personnel, le refus de la suppression de l’annuité 2022 et du blocage de la progression de la prime de fidélité ou encore la négociation d’un plan social pour tout licenciement économique.

Décision du Conseil d’administration

Contacté, Genève aéroport confirme la tenue d’une «consultation et non d’une votation». Celle-ci porte sur trois points: la suppression de l’annuité 2022, le blocage de la prime de fidélité et l’annulation de la prise en considération de l’année 2022 dans le calcul du nombre d’années de service. Ignace Jeannerat, porte-parole, a indiqué que cette procédure était «la conséquence directe de la décision de la commission représentative du personnel de maintenir sa démission». La direction de la plateforme a souligné que la consultation assurera l’anonymat des participants et sera conduite de manière neutre. Les résultats seront transmis au Conseil d’administration, qui se prononcera sur ces questions, le 14 décembre.

Par ailleurs, la direction de Genève aéroport entend lancer l’élection d’une nouvelle commission du personnel qui sera dès lors le nouvel organe pour procéder à des consultations. Enfin, elle indique que les autres demandes du syndicat seront discutées entre la direction, le syndicat et la future commission du personnel.

(mpo)

Ton opinion

3 commentaires