Genève: Sondage lancé sur le projet d'un péage urbain
Actualisé

GenèveSondage lancé sur le projet d'un péage urbain

Le Canton demande aux habitants du Grand Genève s'ils veulent d'un système de taxation des véhicules, qui serait installé autour de la Cité de Calvin.

par
ats
Keystone/Salvatore di Nolfi

L'Etat de Genève devrait bientôt savoir si la mise en place d'un péage urbain est une idée qui pourrait emporter l'adhésion de la population. Une enquête sur la question a été lancée jeudi auprès d'un échantillon représentatif de 1500 personnes, habitant Genève, dans le canton de Vaud et en France.

L'enquête est pilotée par le département de l'environnement, des transports et de l'agriculture (DETA). Elle permettra de déterminer les préférences des potentiels usagers d'un péage urbain. Les sondés seront invités, au fil du questionnaire, à choisir entre plusieurs options, dont celle du statu quo.

De 20 centimes à 5 francs

Les enquêteurs pourront ainsi mesurer le degré d'acceptabilité de plusieurs types de péage urbain. Il sera notamment proposé un péage urbain qui couvre la moyenne ceinture et un autre, plus étendu, qui a pour frontière l'autoroute de contournement de Genève. Différents prix seront soumis aux sondés, allant de 20 centimes à 5 francs.

La façon d'utiliser les recettes du péage variera aussi. L'argent pourra servir par exemple aux transports publics ou à la construction d'infrastructures routières ou à la lutte contre la pollution de l'air. Les sondés devront également dire quels usagers devraient profiter, à leurs yeux, de rabais.

Autres villes en exemple

Un tableau des solutions envisageables sera ainsi à disposition du canton de Genève si un jour un péage urbain devait être instauré au bout lac. Le chemin pour réaliser un tel projet est toutefois semé d'embûches. Il faudrait une modification constitutionnelle, a rappelé Alexandre Prina, de la direction des transports du DETA.

L'enquête sur le péage urbain sera réalisée via internet. Elle émane d'une demande du Grand Conseil genevois, qui s'interroge sur la faisabilité d'un tel projet. D'après les expériences menées dans d'autres villes, comme Londres ou Milan, un péage fait baisser la circulation automobile et diminue la pression de stationnement.

Ton opinion