Sony et Microsoft se fritent autour du jeu Call of Duty

Publié

Jeux vidéoSony et Microsoft se fritent autour du jeu «Call of Duty»

Le directeur de Sony Interactive Entertainment, Jim Ryan, a qualifié d'«inadéquate» l’offre de Microsoft de conserver sur PlayStation le jeu de tir d’Activision pendant encore trois ans.

«Call of Duty».

«Call of Duty».

AFP

Le torchon brûle entre Sony et Microsoft. «Je n’avais pas l’intention de commenter ce que je pensais être une discussion d’affaires privée, mais je ressens maintenant le besoin de remettre les pendules à l’heure puisque Phil Spencer l’a rendue publique», a déclaré un Jim Ryan quelque peu irrité au site GamesIndustry. Le directeur de Sony Interactive Entertainment (filiale vidéoludique de Sony) réagissait aux récentes déclarations de Phil Spencer, actuel responsable de la branche Xbox de Microsoft. Le dirigeant américain a réaffirmé de vive voix les arguments présentés devant l’autorité brésilienne de régulation dans le cadre de l’acquisition d’Activision/Blizzard. Pour rappel, Microsoft compte racheter l’éditeur de jeux vidéo pour quelque 69 milliards de dollars, mais la transaction est en attente de validation de la part des régulateurs du monde entier. Pour apaiser les craintes et montrer pattes blanches, Phil Spencer a assuré une nouvelle fois que la célèbre licence de jeu de tir à la première personne «Call of Duty» d’Activision n’allait pas devenir une exclusivité Xbox, mais allait rester sur PlayStation.

Jim Ryan, directeur de Sony Interactive Entertainment.

Jim Ryan, directeur de Sony Interactive Entertainment.

AFP

«Microsoft a seulement proposé que Call of Duty reste sur PlayStation pendant trois ans après la fin de l’accord actuel entre Activision et Sony. Après presque vingt ans de Call of Duty sur PlayStation, leur proposition était inadéquate à plusieurs niveaux et ne tenait pas compte de l’impact que cela aurait sur nos joueurs», a précisé Jim Ryan, qui espère sans doute mettre la pression sur Microsoft en vue de futures négociations. Il ajoute: «Nous voulons garantir aux joueurs PlayStation qu’ils pourront continuer de bénéficier d’une expérience Call of Duty de la plus haute qualité, et la proposition de Microsoft va à l’encontre de ce principe.»

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boîte mail, l’essentiel des infos de la journée.

(man)

Ton opinion

3 commentaires