Piratage du réseau PSN: Sony offre des jeux pour s'excuser
Actualisé

Piratage du réseau PSNSony offre des jeux pour s'excuser

Au lendemain de la restauration progressive du PlayStation Network, le fabricant japonais a détaillé son programme «Welcome Back» destiné aux clients lésés par le piratage informatique.

par
man

Après un retour à la normale progressif de son réseau PlayStation Network, piraté entre les 17 et 19 avril dernier, Sony a détaillé pour l'Europe sa fameuse offre «Welcome Back», promise aux joueurs importunés par l'arrêt du service. Le PlayStation Blog Europe explique que les possesseurs d'une PS3 et d'un compte PlayStation Network, actif avant le 20 avril dernier, auront le droit de télécharger gratuitement deux jeux parmi les cinq suivants:

- LittleBigPlanet

- InFamous

- WipeOut HD Fury

- Ratchet & Clank Future: Quest for Booty

- Dead Nation

Les possesseurs de la console portable PSP ont également droit à un dédommagement. Deux jeux peuvent être téléchargés gratuitement parmi les quatre titres suivants:

- LittleBigPlanet PSP

- ModNation

- Pursuit Force

- Killzone Liberation

Ces listes sont différentes pour les joueurs allemands, en raison de restriction sur les jeux violents.

S'ajoutent à ces téléchargements gratuits, un abonnement de 30 jours au PlayStation Plus pour les non membres, donnant accès à certains privilèges, ainsi qu'une extension de 60 jours offerte pour les membres du PlayStation Plus.

En outre, 30 jours gratuits à l'offre de téléchargement musical Music Unlimited via Qriocity sont offerts aux personnes déjà membres du service. Une offre pour Home est également à l'étude indique Sony sur son blog. Il ajoute que toutes ces offres «Welcome Back» seront disponibles dès que la boutique du PlayStation Store sera rétablie.

Le coût:

Le vol de données dont a été victime Sony au mois d'avril pourrait lui coûter 1 milliard de dollars (882 millions de francs). En outre, l'image de marque de la firme japonaise a été gravement ternie. Environ 100 millions de clients ont été piratés.

Ton opinion