Electronique : Sony s'ancre dans le rouge
Actualisé

Electronique Sony s'ancre dans le rouge

Le géant japonais de l'électronique Sony a annoncé jeudi avoir terminé les trois premiers trimestres de l'exercice 2011-2012 sur une importante perte nette.

Sony a fait état d'un déficit net de 201,45 milliards de yens (2,42 milliards de francs), contre un bénéfice net de 129,22 milliards de yens un an plus tôt. Il a en outre affiché une perte d'exploitation de 65,86 milliards de yens, pour un chiffre d'affaires qui a perdu 12,6% sur un an à 4892,8 milliards de yens (58,8 milliards de francs).

La montée du yen réduit la valeur des gains encaissés en devises étrangères et ronge les marges. S'ajoutent à ce phénomène, les mauvaises performances des téléviseurs et des appareils photo, produits soumis à une rude concurrence et dont les prix en rayon dévissent, alors que les coûts faiblissent peu.

Les ventes de composants ont quant à elles souffert d'un défaut de production et d'une baisse de la demande à cause du séisme au Japon en début d'exercice et de la désorganisation industrielle en Asie en fin d'année 2011 à la suite des inondations en Thaïlande.

Charges exceptionnelles

Par ailleurs, Sony a dû enregistrer des charges exceptionnelles, notamment liées à la cession de ses parts dans la coentreprise de dalles à cristaux liquides (LCD) détenue avec le sud-coréen Samsung, ainsi qu'en raison de la prise en compte pour moitié d'une perte de sa filiale de téléphones mobiles Sony-Ericsson dont il s'apprête à reprendre l'intégralité.

A l'aune des mauvais résultats des neuf premiers mois et compte- tenu de plusieurs éléments non-récurrents intervenant cette année budgétaire, Sony a révisé en forte baisse ses prévisions de résultats pour l'ensemble de l'exercice qui sera clos le 31 mars. Il s'attend à présent à terminer l'année sur une perte nette de 220 milliards de yens (2,6 milliards de francs), au lieu d'un déficit de 90 milliards précédemment envisagé.

(ats)

Ton opinion