États-Unis: Sort des baleines pilotes échouées encore incertain
Actualisé

États-UnisSort des baleines pilotes échouées encore incertain

Les sauveteurs naviguaient entre doute et espoir vendredi matin sur le sort d'une quarantaine de baleines coincées depuis mardi dans des eaux peu profondes.

Vendredi matin, les sauveteurs avaient perdu la trace de 24 baleines pilotes, «un signe encourageant car cela signifie peut-être qu'elles ont regagné la mer», a expliqué Blair Mase, porte-parole de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), lors d'une conférence de presse téléphonique. «Les baleines pilotes sont une espèce qui a tendance à se déplacer par groupe de 25», a-t-elle ajouté, précisant que de nouvelles recherches par voie aérienne allaient être faites dans l'après-midi par les gardes-côtes américains.

Six morts

Déshydratées et affamées, six baleines sont déjà mortes, quatre autres, en souffrance, ont été euthanasiées. Sept autres baleines étaient vendredi matin sous la surveillance des sauveteurs dans 3 à 6 mètres d'eau, une profondeur encore très insuffisante pour assurer la garantie de leur survie. C'est mardi soir que des employés des Everglades, une réserve naturelle dans le Sud de la Floride où s'entrelacent rivières, marais et eaux du Golfe du Mexique, découvrent un banc de plus de quarante baleines échouées dans des eaux de moins d'un mètre de profondeur.

Pour une raison encore mystérieuse, ces cétacés dotés d'une étrange bosse frontale sont coincés non loin de Highland Beach, une plage isolée située au bout d'un labyrinthe de passages étroits et de bancs de sables, à plus de 30 kilomètres des eaux profondes du Golfe du Mexique. L'alerte est alors donnée aux océanographes du NOAA, spécialistes du sauvetages des mammifères marins. Les sauveteurs s'engagent dans une course contre la montre car ces baleines dauphins sont incapables de respirer, de s'hydrater et de se nourrir dans des eaux peu profondes.

Équipe de spécialistes

Mercredi, une équipe de scientifiques et de spécialistes de l'ensablement tente de rassembler les animaux éparpillés dans des eaux limpides recouvrant des bancs de sables sur plusieurs miles. «La zone est située à environ deux heures de bateau de Highland Beach, mais c'est tellement peu profond qu'on a du mal à trouver assez d'eau pour les remettre à la mer», explique alors une porte-parole de la NOAA. La NOAA explique alors que si les six animaux sont morts, leur cadavre a bien pu couler. Des prélèvements de tissus sont effectués sur les carcasses retrouvées sur le sable. Mais la présence d'une éventuelle maladie ne sera pas décelée avant plusieurs semaines voire plusieurs mois.

Trois groupes différents

Les opérations de secours cessent avec la nuit. Jeudi matin, lorsque les sauveteurs reviennent sur les lieux, les baleines ont disparu. Les gardes côtes américains embarqués à bord d'un hélicoptère parviennent enfin à retrouver 35 animaux éparpillés en trois différents groupes. Des renforts sont dépêchés: 35 personnes embarqués sur une quinzaine de bateaux s'activent autour des animaux désorientés. Avec des tubes d'aluminium qu'ils cognent contre la quille du bateau, ils tentent de guider les animaux vers le large. Impossible de plonger. Des requins, attirés par les carcasses, ont été repérés.

A 10 kilomètres des côtes

Les animaux sont désormais à 10 kilomètres des côtes et évoluent dans des profondeurs de 5 mètres d'eau. Les sauveteurs reprennent espoir. Le tour que prend l'opération de sauvetage est plutôt rare: il est normalement très difficile de sauver plusieurs bans de baleines et la NOAA craignait plutôt une mort collective. L'incident n'est pas une première. En 2012, plus d'une vingtaine de baleines pilotes s'étaient échouées dans les Keys en Floride et en septembre dernier, seuls 5 mammifères avaient survécu après qu'une vingtaine se furent échoués. Quinze autres étaient morts ou avaient dû être euthanasiés. (ats)

Ton opinion