LAUSANNE: Sortie avec des petits: prudence!

Actualisé

LAUSANNESortie avec des petits: prudence!

Une mère a écopé mercredi de 20 jours-amendes avec sursis. Un enfant sous sa garde s'était noyé.

par
Sébastien Jost

Emmener le fils d'une voisine se baigner, ça part d'un bon sentiment. Mais cela peut tourner au drame. Une mère de famille a été reconnue coupable, mercredi, d'homicide par négligence. En août 2003, elle avait embarqué ses enfants et un de leurs copains âgé de 6 ans à la piscine de Prilly. Elle l'avait laissé au bord d'un bassin alors qu'elle allait chercher ses manchons, car il ne savait pas nager. Mais l'enfant avait sauté à l'eau sans l'attendre et s'était noyé.

Le Tribunal correctionnel a condamné la femme à 20 jours-amendes avec sursis. En mars, une mère avait déjà été reconnue coupable de lésions corporelles graves par négligence à Vevey. Elle avait laissé sa fille de 2 ans et demi sans surveillance. La petite avait été retrouvée inanimée dans une pataugeoire.

Faut-il dès lors bannir toute sortie avec ses gosses et leurs potes par crainte des accidents? «Non, dit Camilla Masson. On peut effectuer de nombreuses activités avec des enfants.» La substitut du procureur poursuit: «Il faut faire preuve de bon sens et s'imaginer qu'un enfant laissé au bord d'un bassin sans manchons et ne sachant pas nager risque de se noyer.»

Même avis du Service de protection de la jeunesse (SPJ): «Il faut surveiller un enfant en fonction de son âge et de son développement, note Philippe Muriset, remplaçant du chef du SPJ. Et quand il y a manquement, il est normal que la justice s'en mêle.»

Vevey: peines modérées

Le procureur général a requis mercredi 40 jours-amendes avec sursis pour le prof qui encadrait le camp en Ardèche dans lequel Cédric a perdu la vie en 2004. Eloigné du lieu de la noyade, l’enseignant n’avait pu intervenir à temps. Pour le maître de sport, qui n’avait pas dit à son collègue que l’ado n’avait pas réussi le test de natation, ce sont 15 jours-amendes qui ont été demandés. La défense a plaidé l’acquittement.

Ton opinion