Actualisé

GenèveSOS Médécins ne peut plus assurer son service

Amputée d'un tiers de ses effectifs, SOS Médecins estime ne plus pouvoir faire son travail. Une pétition en ligne a récolté 9000 signatures.

par
mpo
SOS Médecins a dû se séparer d'un tiers de son effectif.

SOS Médecins a dû se séparer d'un tiers de son effectif.

Keystone/AP/Thomas Kienzle

L'entreprise de médecine à domicile 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, SOS Médecins, lance un cri d'alarme. Elle n'est plus en mesure d'assurer son service, révèle «Le Courrier». La faute à des effectifs insuffisants: le nombre de soignants est passé de 45 à 30. En cause, une décision de justice qui empêche SOS Médecins de facturer en son nom les prestations de médecins non autorisés à facturer à charge de l'assurance-maladie. De fait, ces soignants ont été écartés de l'entreprise.

SOS Médecins estime avoir le droit de procéder de la sorte en vertu d'une analogie avec le cas de médecins en formation. Mauro Poggia , conseiller d'Etat chargé de la santé, pointe le nombre élevé de praticiens au bénéfice d'un titre étranger engagés par l'entreprise et de fait ne rentrant pas dans le cadre de la Lamal. Le gouvernement veut mettre de l'ordre dans le domaine. SOS Médecins peut bénéficier de 9000 soutiens via une pétition en ligne.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!