Actualisé 23.04.2006 à 19:22

Soul J: «Une octogénaire vient à tous mes concerts!»

Soul J sera mercredi au Catalyse et le 5 mai à la Garden Party. Rencontre avec un rappeur lucide et revendicateur.

– Y aura-t-il des artistes invités pour vos concerts?

– Le groupe Sonoblast, avec qui je travaille beaucoup. Sark est soul-jazz, je suis rap et electro. Cela donne une touche différente à ma musique.

– Que pensez-vous de la scène rap suisse?

– Elle est bourrée de jeunes talents. Mais, à part pour Double Pact, ça ne marche pas. Je ne comprends pas pourquoi. ça m'énerve. Peut-être à cause du téléchargement sur Internet.

– Comment avez-vous commencé le rap?

– Je rappais dans ma voiture sur de la drum'n'bass. Cypress Hill, Talib Kweli et Mos Def m'ont orienté vers un rap «intelligent». J'aime cet esprit cool, je-m'en-foutiste, mais conscient, qui donne à la parole et aux textes une vraie place revendicative.

– Auriez-vous pu être rockeur?

– Non. Le rap est plus direct, plus expressif.

– Une anecdote?

– Une octogénaire adore ma musique. Elle vient à tous mes concerts. ça me fait vraiment plaisir!

Elsa Duperray

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!