Soupçons de coup de piston

Actualisé

Soupçons de coup de piston

Révélée vendredi dans les quotidiens La Liberté et Le Courrier, l'affaire aura un relais au Grand Conseil vaudois.

Selon des enseignants, la ministre de l'Education Anne-Catherine Lyon serait intervenue personnellement dans la procédure de nomination d'une enseignante d'histoire au gymnase du Bugnon. Le député radical nyonnais Olivier Feller compte demander des explications à la magistrate. La conseillère d'Etat, qui a réagi par la perplexité dans la presse, devra s'expliquer un peu plus en détail au Parlement.

Ton opinion