Ville de Genève: Soupçons et sanction contre un cadre des espaces verts
Publié

Ville de GenèveSoupçons et sanction contre un cadre des espaces verts

La Municipalité a suspendu un responsable du SEVE. Il aurait eu des comportements inappropriés, porté des armes à feu au travail et empoisonné un arbre. L’homme conteste.

par
dra
Image d’illustration.

Image d’illustration.

Olivier Vogelsang/TDG

Un cadre du Service des espaces verts de la Ville de Genève a été suspendu provisoirement, l’été dernier. Une employée s’est plainte de lui auprès du Groupe de confiance, lequel a aussi été approché par d’autres collaborateurs. La hiérarchie de ce fonctionnaire le soupçonne de comportements inappropriés. Malgré des rappels à l’ordre, il aurait pénétré à plusieurs reprises dans les vestiaires, les douches et les WC des femmes. L’homme aurait aussi porté des armes à feu au travail et empoisonné un arbre, révèle la «Tribune deGenève».

Le cadre conteste les griefs dont il est l’objet; son avocat évoque «une cabale». L’exécutif de la Ville a décidé de suspendre l’enquête administrative pour laisser d’abord le Groupe de confiance faire son travail. Une mesure illégale qui bafoue les droits du fonctionnaire, selon son défenseur. Mais cet hiver, la Chambre administrative a balayé ces arguments. Elle a notamment estimé que la procédure en cours ne causait pas de dommages irréparables à l’employé, qui continue d’être payé.

Ton opinion