Actualisé 14.01.2014 à 16:22

«Yves Saint Laurent»

Sous l'élégance, la passion

Jalil Lespert signe un beau film sur le couturier Yves Saint Laurent et son compagnon, Pierre Bergé.

de
Catherine Magnin

«Yves Saint Laurent», c'est l'histoire d'une formidable ascension. Celle d'un jeune homme né à Oran qui monte à Paris, prend la succession de son maître, Christian Dior, crée sa propre maison de couture et n'en finira pas de sublimer la silhouette des femmes.

C'est aussi le tableau de la part d'ombre du personnage: son incapacité à gérer le quotidien, sa maniaco-dépression, ses dérives dans la drogue... Beaucoup d'images qui ne se trouvaient pas dans «L'amour fou», le documentaire de Pierre Thoretton sorti il y a 3 ans, et qui raviront les aficionados du couturier. D'autant plus que la reconstitution est soignée, et la prestation de Pierre Niney dans le rôle titre bluffante.

Mystère de la création

En revanche, s'il met en scène les blessures d'un créateur toujours insatisfait, le film de Jalil Lespert fait un peu court dans sa peinture du génie d'Yves Saint Laurent. Il se contente d'évoquer un esprit capable de s'imprégner de tout ce qui l'entoure.

«Yves Saint Laurent», c'est aussi le formidable portrait par la bande de son ami, amant et amour de sa vie, Pierre Bergé (incarné par un Guillaume Gallienne bon pour un César).

Bref, cette biographie d'une qualité au-dessus de la moyenne nous met aussi en appétit. On se demande quels choix prendra Bertrand Bonello dans son «Saint Laurent» (sortie prévue cet automne), avec Gaspard Ulliel dans le rôle principal.

«Yves Saint Laurent»

De Jalil Lespert. Avec Pierre Niney, Guillaume Gallienne, Charlotte Le Bon.

Sortie le 15 janvier 2014

***

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!