Échichens (VD) - Soutien à l’Ukraine: un élan de solidarité amorcé par les tout-petits

Publié

Échichens (VD)Soutien à l’Ukraine: un élan de solidarité amorcé par les tout-petits

Un convoi est parti ce samedi avec des produits de première nécessité. La récolte a été lancée par une classe de 1re et 2e de l’école du village vaudois.

par
Xavier Fernandez
Différents produits de première nécessité ont été récoltés.

Différents produits de première nécessité ont été récoltés.

dr

En Suisse et dans le monde, nombreux sont ceux qui se mobilisent pour venir en aide aux civils affectés par la guerre en Ukraine. Une initiative vaudoise est toutefois particulièrement touchante, dès lors qu’elle a pris forme au sein d’une classe de 1re et 2e année, soit des enfants âgés de 4 et 5 ans. «Leur maîtresse a trouvé les bons mots pour leur expliquer ce qu’est la guerre ou la paix. Puis, les enfants ont eu envie d’aider à leur échelle», explique la maman d’un élève.

Trop petits pour écrire les messages d’espoir qu’ils souhaitaient adresser aux victimes du conflit, les enfants ont réalisé des dessins emplis de toutes sortes de symboles de paix et d’amour, comme des arcs-en-ciel ou des petits cœurs. Cet élan de solidarité s’est ensuite propagé aux autres classes de l’école d’Échichens, ainsi qu’à son UAPE. Une famille helvético-ukrainienne de la région a alors proposé une liste des denrées les plus nécessaires à la population locale et chaque enfant a pu récolter ces produits de première nécessité auprès de ses proches.

Un premier convoi arrivera sur place dimanche

C’est ainsi que, samedi, un premier convoi est parti en direction de l’Ukraine. «Il y avait beaucoup de couches pour bébés, de la poudre de lait, des petits pots, de la farine, car les Ukrainiens sont rationnés en termes de pain, d’habits, de couvertures, de produits d’hygiène corporelle, de piles, de lampes de poche, ou encore de  nourriture pour animaux domestiques», détaille la maman.

Conduit par la famille mentionnée, le convoi devrait arriver demain à la frontière ukrainienne. Les produits y seront récupérés par des connaissances, qui se chargeront de les distribuer aux plus nécessiteux. Quant aux dessins, désormais regroupés dans un cahier, ils feront le voyage la semaine prochaine, à l’occasion d’un deuxième convoi. «J’espère que nous recevrons des photos, pour que les enfants puissent voir que leurs efforts ont payé.»

Motard au grand cœur

De son côté, Grégoire Harczuk, un motard connu à Yverdon-les-Bains (VD) a voulu apporter son aide pour les civils ukrainiens qui arrivent en Pologne. Il parcourra 1800 km pour acheminer des vivres entre samedi et dimanche. 

Ton opinion